السبت، 7 مايو، 2011

STOP



C'est la troisième fois que le réveil sonne. Je me lève à 7h15 encore éprouvée du cauchemar de dix minutes que je viens de voir. Aujourd'hui, samedi, je n'ai aucune envie d'aller au boulot. Mon orteil gauche me fait mal, je ne sais pas quoi me mettre et surtout pourquoi m'habiller, prendre le bus, aller à la capitale ? Qu'ai-je donc de si important, de si urgent à faire au bureau ? Samedi c’est le jour de trop ! Bon je me laverai d'abord le visage ensuite je déciderai si oui ou non je vais y aller.

Debout devant mon armoire, je réfléchis. Il faut trancher et vite, je regarde cette robe entre le rose et le violet et je me dis : ça y est, c'est décidé, je vais y aller, je dois attaquer la journée. Mais quelle journée ?! Une matinée ratée, je n'ai rien foutu de bon, d'intéressant, pourtant le temps a vite passé et me voilà pressant le pas, vers la station de métro Beb El Khadhra, sous un soleil de plomb. Et là, j'ai trouvé une foule compacte sur le quai, il n'y avait pas où mettre les pieds. Ah oui c’est mon pays qui n'a pas fini de danser sur les rythmes endiablés de la révolution désenchantée.

Le métro est venu mais il était en panne, il a passé son chemin. Puis un autre, le n°4, pour moi le plus intéressant. Je monte, mes compatriotes se collent les uns aux autres et les discussions vont bon train. On parle du lacrymogène périmé qu'on vient d'utiliser sur la population horrifiée, des voix regrettant de ne pas se trouver à l'étranger, en France, au Canada, regarder les événements de loin tranquille chez soi. Station Beb Sâadoun : le métro ouvre ses portes car il y a trop de monde ou je ne sais quoi. Beaucoup de métros, beaucoup de gens, mais rien ne marche. Allez je ferai le reste du chemin à pieds, tant pis pour le soleil.

Le bus de 14h était là, un bus "normal" qui passe juste par l'autoroute et que je paye au prix fort de la catégorie "confort". Mais ne vous inquiétez pas, je me suis habituée à voir mon argent volé et ma dignité violée. Car figurez-vous bien qu'on perd un peu de sa dignité quand on quitte le bus avec une chemise collée au dos,  mouillée de sueur parce qu'il n'y avait pas de climatiseur ( ce n'est pas mon cas Dieu merci mais ça ne tardera pas, c’est bientôt l'été n'est-ce pas ?) . Une amie m'invite à s'asseoir à côté d'elle, je m'exécute mais j'aurais aimé rester seule. Elle m'informe que je pourrais toujours espérer, rien ne va changer : on ne nous lâchera pas avec ce samedi de trop ! Ce BCE a refusé d'exécuter la volonté des employés des différents ministères suite à un énième sondage d'opinion : celui de travailler tout le vendredi, diminuer le temps de la pause et nous libérer ce foutu samedi ! Alors c'était pour moi la goutte qui a fait déborder le vase ! Quoi ? Ce dernier espoir envolé ?! Non je ne pourrais jamais continuer ainsi ! Je ne me rappelle que trop bien de l'été indien euh de l'été 2010, la navette, la séance unique, la canicule, le métro, le pont toujours mobile de Bizerte, les embouteillages, les marécages, ... non cette fois c'est décidé je démissionne !

J'étais dans cet état d'esprit quand j'ai entendu malgré moi la discussion animée de ma voisine, au téléphone. Après quelques phrases, j'ai compris qu'elle "parlait" avec son mari. Cette discussion a dégénéré en une véritable dispute, et je n'ai jamais assisté à un tel spectacle dans un lieu public. Bien entendu, j'ai connu mieux, j'ai vu un homme battre une femme dans la gare routière de Beb Saâdoun, on les a observés de loin, puis ils se sont approchés petit à petit jusqu'à arriver à notre niveau .. ah c'était marrant, et en plus durant le mois de Ramadan, oui c'était charmant !

J'étais donc le témoin involontaire d'une dispute conjugale mais cette fois via téléphone. Je n'en revenais pas : comment peut-on se donner ainsi en spectacle ? Cette discussion ne pouvait-elle pas attendre ? Alors devinez la cause de la dispute ? L'enfant bien sûr, sa maman réclamait qu'on lui rende son fils une fois qu'elle est de retour chez elle. Sa grand-mère (paternelle bien sûr) n'a pas su s'occuper de lui, il a eu 40° de fièvre pendant deux nuits, on le lui a emmené tout trempé et cette situation ne peut plus durer ! 

Et comme cette "discussion" s'est prolongée durant presque tout le trajet j'ai fini par me lasser et m'intéresser à mes voisins de gauche tout en écoutant de la musique. Il y avait un groupe de 4 jeunes gens, 3 filles et un garçon. Il avait la trentaine et il était .. sourd-muet. Et durant tout le trajet ils n'arrêtaient pas de "parler", de gesticuler ! Avec les signaux, des signaux que je ne comprenais pas bien sûr. A un moment donné, le jeune homme s'est retourné dans ma direction pour récupérer son paquet de papier mouchoir et en se retournant, il m'a souri ! D'un sourire charmant découvrant sa belle denture blanche dans ce visage brun typiquement tunisien et qui m'est très cher. Voilà un homme heureux, un homme généreux, si généreux qu'il a souri à cette inconnue juste parce qu'elle a manifesté un peu d'intérêt à ce qu'il cherchait. Je ne sais pas pour vous, mais je ne connais pas beaucoup de gens qui seraient capables de ce geste insignifiant, et pourtant .. C’est simple : un sourire ! Cette vision m'a fait réfléchir ...

J'avais à droite une jeune maman travaillant, faisant la navette, perdant la tête, fatiguée, désenchantée, détestant sa vie, déchirée entre sa carrière et sa famille, et à gauche, j'avais ce groupe de jeunes gens en parfaite harmonie, souriant, s'animant, le courant passait entre eux parfaitement, bien mieux .. que moi par exemple ! C'est moi la handicapée et non pas cet homme, moi qui suis devenue trop fatiguée pour vouloir bien prêter toute mon attention à maman quand elle me parle le soir. Moi qui suis devenue facilement irritable, incapable de sourire parfois parce que je ne suis pas satisfaite de ma vie, de ce que j'en fais tous les jours et encore .. Aujourd'hui je suis célibataire, quand je rentre chez moi le soir je suis servie comme un roi par ma mère, mais que ferais-je une fois que j'aurais une famille ? Qui s'occuperait de mes enfants quand je serais en réunion ? Qui sourirait à mon mari, l'accueillerait avec des mots gentils quand je rentrerais débordée après une longue journée de travail ? Qui a dit qu'il faut passer sa vie à travailler sans y prendre du plaisir ? 

"On fait des boulots qu'on déteste pour nous acheter des merdes qui ne nous servent à rien", voilà une réplique de Fight Club que j'adore ! Oui je fais un boulot que je déteste, je suis désolée, mais ça ne me convient pas ! L’administration c'est pas pour moi, le ministère de l'emploi j'en ai plus que marre ! Même s'il y aurait du boulot à faire dorénavant cela ne me dit rien ! Je ne suis pas motivée tiens ! Je préfère enseigner, de loin ! C’est mon rêve alors pourquoi ne pas essayer ? Pourquoi me laisser aller aux conventions sociales, à la folie du temps qui court, à la succession des saisons et des années ? Jusqu'à quand continuer à regarder défiler ma vie devant moi sans broncher ? Sans pouvoir rien y changer ? Sans avoir le courage de l'arrêter un moment, de crier STOP ! Laisse moi réfléchir un instant ? Qu'est-ce qui fait notre bonheur à la fin ? Etre bien entouré et puis faire quelque chose de sa vie qu'on aime bien ! Or je sais ce que j'aime et surtout ce que je n'aime pas, ce travail par exemple ! Je m'en fous d'avoir décroché un poste que la moitié des tunisiens voudraient avoir, surtout en ces temps de crise et de désespoir. Je m'en fous que mon bureau soit luxueux, que l'étatique est ce qu'il y a de mieux, on est tranquille, on n'a aucun souci à se faire ! Non pour moi c'est insuffisant, j'en ai bien peur ! Et surtout je ne peux plus souffrir d'aller tous les jours à la capitale, pour faire un job où je n'ai pas encore grand chose à faire ! La navette ça me fatigue, ça me fait perdre la tête. Je ne trouve plus le temps et le goût de vivre, samedi avec mes neveux je suis une loque, je ne trouve pas assez de forces pour jouer avec eux, eux qui sont si charmants et délicieux ! Qui suis-je ? Qui est cette fille irritée et fatiguée ? Il faut que j'arrête un peu le temps, il faut que je remette ma vie, ma carrière en question, il faut que j'y pense ne serait-ce qu'un moment ! 


هناك 16 تعليقًا:

  1. Avoir t'avoir lu à plusieurs reprise, je pense que t'as déjà une vocation à saisir: reconverties toi à l'écriture, t'as une plume de rêve.

    Quoi que dans ce post, à un certain passage, que je ne citerai pas d'ailleurs et que tu comprendra toute seule certainement, j'ai cru voir échapper la Primavera muslmane, 3afifa, qui dénonce dans un de ses posts les abus de languages et "El klem Zayed"!!!

    PS: je fais cette remarque en toute amitiée!!

    ردحذف
  2. :fifi: ( baaaarcha :fifi: ) très beau texte ( comme d'hab ) ! bravo !
    je comprends parfaitement ta lassitude à cause de ce rythme infernal :/ la navette surtout ... j'ai vécu une situatin pareille les 2 dernières années, d'ailleurs c'est pour cette raison que je suis pour le moment chez moi .. j'étais fatiguée.. là je me rappelle de cette ciation de Paulo Coelho ( coome tjs :p ) :" Nous avons marché si vite que nous ne savons plus ce que nous faisons . Maintenant, nous devons attendre que nos âmes nous rejoignent"

    ça nous arrive à tous ( enfin, je pense !) de s'arrêter à un moment donné, de se remettre en question, de réaliser que nos actes sont commandés essentiellement par l'habitude, que nos âmes ne sont pas satisfaites, que la vie que nous menons n'est pas conforme à nos idéaux ... et qu'il est temps de dire STOP comme tu le fais maintenant ... et je pense que c'est exactement à ce moment que l'on se trouve devant le "carrefour sacré" , devant le chemin qu'on doit choisir et les autres qu'on doit abandonner sans se retourner ..
    La vie est d'abord de l'enthousiasme, et le temps passe tellement vite ... enfin.. comme dit Einstein :" ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons dans le temps" .. alors, il faudrait bien réfléchir, échapper à ce sentiment de ras-le-bol confus pour se concentrer sur ce dont a vraiment envie de faire .. il faut actualiser sa liste de priorités , prier Dieu pour qu'Il nous guide et puis avancer .. s'en aller sans se retourner .. face au destin... :D ( en mode Charles Aznavour :p )
    j'ai trop parlé :p mais ce sentiment je le vis d'une manière différente peut être, mais il n'est jamais trop tard de se redresser,de penser à soi même, d'accepter d'être égïste, et de se rattraper ! Bref il n'est jamais trop tard pour changer sa vie! ( c'est le titre d'un livre extraordinaire de Luce Janin Devillars )
    Rabbi ywaffa9na wAllahou al mosta3an :))

    ردحذف
  3. @ MMH : Oh merci !! tu sais hier dans mon "désespoir" j'y ai songé, je me suis dit pourquoi ne pas me consacrer à l'écriture, mais est-ce que ça fait gagner du pain ? xD et puis que ferais-je alors de mon pauvre diplôme d'ingénieur ? Non en fait, écrire ce sera un passe temps pour moi, je me suis aperçue avec amertume que c’est la seule chose à laquelle je prends vraiment du plaisir, alors que mon boulot non, je le déteste ! En tout cas j'ai des projets en tête pour ma carrière, j'espère juste y arriver ..

    Oh non tu me "condamnes" pour une citation d'un film ? Pour le mot "m****" c’est ça ? J'aurais peut être dû mettre des étoiles hein ? xD BAh tu sais primo je devais citer la réplique telle quelle et secondo ce mot "m****" est loin d'être un gros mot ou un "klem zeyed" dans ma conception, ça m'arrive même de le prononcer parfois quand je suis seule et très en colère :p ce n'est surtout pas à mettre dans le même sac que les mots que j'ai dénoncés dans mon précédent article, je pense que tu vois de quoi je parle ;)

    RePS. oh c’est sans problème, toutes tes remarques sont les bienvenues :)

    ردحذف
  4. @ Lilou : merci ma chère, je ne te raconte pas dans quel état j'étais quand j'ai écrit ce texte : trèèèès fatiguée loool mais je devais l'écrire un samedi :p et en te lisant je me suis rappelée de beaucoup d'idées que je voulais mettre mais que je les ai oubliées .. merci pour les belles citations, justement on est conditionnés par la vie et la société, genre ma demek 9rit yelzmek te5dem même si tu détestes ton job! madem fel étatique w alf we7ed yetmannéha blastek, matsallamch fiha ! et si je suis malheureuse comme ça ? tu sais tout ça me rappelle un film que je n'ai pas regardé mais dont je connais l'histoire qui est vraie : c'est un jeune américain qui a brûlé ses pièces d'identité et qui est allé voyager à pied chercher un sens à sa vie, il a eu marre de devoir se conformer à la société avoir une carte d'identité, faire des études, travailler, se marier ......

    Bref je n'irai pas jusque là xD mais j'ai vraiment envie de dire STOP, ou d'appuyer sur la touche "PAUSE" de ma vie, et réfléchir ...

    Rabi ywafa9na ennes elkol lima you7ebbouhou wa yarthah :)

    ردحذف
  5. un "into the wild" à la primavera :-)

    Slim

    ردحذف
  6. C'est exactement le film dont je parlais à Lili ! lol jolie façon de dire les choses :D

    ردحذف
  7. :-)

    Sinon, en parcourant tes notes, j'ai vu que t'aimerais bien enseigner et préparer une thèse.

    Si tu as besoin d'infos par apport aux déroulement des thèses en France, n'hésite pas à me contacter et ça sera avec plaisir (ça peut l’être par mail ou sur facebook (ça me fera plaisir de t'avoir dans la liste de mes amis :-))

    Slim

    ردحذف
  8. Je ne faisais pas référence à ce mot là.
    Je pense que tuas utilisé un jeu de mot dans le paragraphe 4 qui m'a poussé à faire cette remarque.
    J'espère que je me trompe et désolé au cas où!!
    Encore brevo pour tes posts. Bonne continuation.

    ردحذف
  9. @ Slim : une thèse en France ? tu crois pas que chui trop vieille pour ça ? lool bon j'y ai pensé pas mal de fois, pourquoi pas ! tu peux me contacter via mon mail comme c'est indiqué dans mon profil : primenavera@gmail.com, je te donnerai alors mon facebook ;)

    @ MMH : oh nooooon tu te trompes bien sûr !!!

    ردحذف
  10. C'est fait :)

    Slim

    ردحذف
  11. je suis de bizerte, je travaille dans un ministère, j'ai fait la navette via la fameuse SRTB pendant quelques années ( plus mtnt dieu merci ), je suis célibataire (avec qq années de plus que toi) , je me sent étouffé par mon travail et la routine qui tourne autour de ma vie ... voilà j'ai fait cette petite présentation de moi pour te dire combien j'ai aimé ton article pcq je me suis beaucoup trouvé là dedans , tu as très bien exprimé ce "STOP" qui bouille à l'intérieure de moi :)

    sinon à mon avis l'écriture chez toi est vraiment un don que tu dois penser à exploiter, ça sera une belle échappatoire du quotidien nn ;)

    S.D

    ردحذف
  12. Salut S.D. bienvenue chez moi :)

    Je pense que notre vie nous appartient et c'est à nous de faire changer les choses, on ne devrait pas se laisser aller à la routine .... pour moi écrire est devenu un besoin vital, presque quotidien, ma tête foisonne de mille idées et c'est bel et bien mon échappatoire comme tu l''as dit. JE ne sais pas comment exploiter mon don plus que ça ? :D

    Bon courage à toi, je te souhaite le meilleur :)

    ردحذف
  13. salut Primavera

    merci pour tes encouragement :) mais bon tu sais c'est toujours facile de dire ma vie m'appartient c'est moi le capitaine de bord je dois agir et ne pas subir ... et tous ces jolies paroles qu'on se dit pour se remonter le morale et jouer une note d'optimisme qui durera le temps d'une agitation de la corde avant de revoir la réalité en face et de se poser de nouveau la question : alors comment agir ? que dois-je faire pour sentir que je profite vraiment de cette existence ? ou suis-je entrain de trop réfléchir et donc de trop compliquer les choses ?

    7assilou je vé pas t'encombrer encore plus avec mes points de vue d'une couleur plutôt pessimiste :) sinon jé commencé à lire tes articles et apparemment que je vé les lire tous vu que j'aime vraiment ton style d'écriture,
    alors au plaisir de te lire et bonne continuation ;)

    S.D

    ردحذف
  14. Salut SD

    Au contraire j'ai pris du plaisir à te lire, j'aime bien ta façon de t'exprimer et tes idées, surtout n'hésite pas à donner ton avis .. parfois j'ai envie de me taire et de céder la parole aux autres, de les écouter, je suis fatiguée de mes propres idées tiens !

    Merci, ravie de te savoir à "l'écoute" à bientôt nchAllah :)

    ردحذف
  15. Moi aussi j'aime bien te lire, je suis arrivé par hasard enfin si jamais il existe lol et j'ai accroché . En plus on a les mêmes idées donc je suis content, cela fait une personne de plus dans le même camp et cela repose parce que c'est fatiguant de passer des années et des années à défendre une cause juste en étant seul ou presque parce qu'on ne l'est jamais dans cette lourde tâche .

    ردحذف
  16. bienvenue "ancien" et oui je comprends parfaitement ce que tu dis, on se sent comme des étrangers ici bas quand on essaie de défendre certaines valeurs .. j'en fais la dure constatation jour après jour, mais c’est tout à notre honneur :)

    ردحذف