الثلاثاء، 31 أغسطس، 2010

La Prière c'est merveilleux, la Pub c'est encore mieux

Les évènements de cette histoire se passent au mois de ramadan de l'année 1431 correspondant au mois d'août 2010 dans un pays vert aux couleurs mauves situé à l'extrême Nord de l'Afrique, appelé la Tunisie. Une famille typiquement tunisienne a finit son dîner juste après la rupture du jeûne, et la plus jeune des sœurs s'est installée devant la télé pour suivre son feuilleton favori à la bande annonce très alléchante d'après ce qu'on dit ! Une bande annonce "avion" (mot très courant dans le jargon tunisien mais dont l'origine est encore plus mystérieuse que le monstre du Loch Ness). La sœur ainée est venue terminer son diner au salon pour échapper à cet acteur qui dans l'autre télé continuait avec ses grimaces burlesques et ses manies usées empruntées à son ex rôle de psychothérapeute plutôt psychopathe (un rôle dont il n'a pu se défaire visiblement),  entouré d'autres acteurs (et actrices) les uns plus insupportables que les autres dans ce qui se veut être un sitcom sympathique et réussi mais qui n'est  en fait que l'incarnation même de la médiocrité et de la constipation artistique. Donc pour échapper à ce spectacle désolant, la grande sœur a quitté la salle à manger où la télé ne proposait que les couleurs mauves du canal 7 (comme au bon vieux temps) et a rejoint sa petite sœur qui était scotchée devant son "njoum elil" quotidien !  

Un feuilleton dont les rares séquences que la grande sœur a vues trahissent du copiage/collage aveugle à la célèbre série américaine Prison Break. Ils ont tout copié même la méchante criminelle, belle et cruelle, branchée et habillée en cuir noir qui mène des hommes par le bout du nez. Mais enfin ce n'est pas le sujet, (bon je vais continuer avec la première personne du singulier de toute façon vous l'avez compris : la grande fille c'est moi ). J'ai dit que ce n'est pas le sujet, les feuilletons j'en ai rien à cirer, je ne les regarde même pas parce que je refuse cette dépendance et pour d'autres raisons encore plus graves ! Bon on a interrompu la diffusion du feuilleton pour nous gaver de dix minutes ou plus de pub (et ce n'est que la première escale ). Enfin tout était normal, de la médiocrité comme on aime, rien à signaler jusqu'au moment où en plein feuilleton une horrible, étrange, totalement imprévue et indomptable bande a surgit en bas de l'écran et a commencé à défiler horizontalement avec cette inscription dessus : 

"حان الآن موعد الأذان لصلاة العشاء حسب التوقيت المحلي لمدينة تونس و ضواحيها"

Et là je suis tombée des nues, comment ? Je ne vois pas de pelouse, ni des hommes courant derrière un ballon, ni des foules sifflant un penalty, ni un arbitre menacé de mort, n'est-ce pas le décor habituel pour voir cette petite file en bas de l'écran ? quand il y a un match de foot en direct ? Comment ne pas passer les deux minutes de l'appel à la prière en plein mois de Ramadan alors qu'on nous sert de la Pub des heures par jour durant ? Comment est-on arrivé si bas ? J'ai cherché une explication et j'ai vite compris qu'il n'y a pas de temps à "perdre" pour de "la prière", tout est calculé, tracé, bien préparé, chaque milliseconde a sa valeur, il faut libérer le maximum d'espace pour la Publicité. Le temps c'est de l'argent on ne joue pas avec ça, on a  des engagements, c'est pas de la rigolade, c'est un business sérieux la Pub ! On est une société de consommation, on n'est pas spécialement spirituel ! Arrêtes de te voiler la face Imen avec ça ! Le business c'est le business, Ramadan c'est un mois commercial par excellence la prière ben c'est dans la mosquée, mais à la télé on n'a pas le temps pour ça, va chercher bonheur ma fille ! Le message est clair : la prière c'est beau, c'est bien, c'est merveilleux mais la pub c'est encore mieux ! Un jour tu grandiras et tu comprendras !

الثلاثاء، 24 أغسطس، 2010

L'insoutenable légèreté de l'amitié


L'enfer c'est les autres ! Disait Jean Paul Sartre, mon Sartre ô que je suis d'accord avec toi ! Je ne sais pas si tu détestais la société autant que moi aujourd'hui mais en tout cas t'as bien raison : l'enfer c'est les autres ! Chacun le dira à sa façon, moi je ne m'extrais pas des "autres", je ne me prends pas pour une sainte, j'ai mes défauts et mes qualités comme vous, comme les "autres", des défauts comme par exemple la nervosité ! Oui je suis née avec, tous ceux qui ont été là quand j'étais petite me l'ont confirmé, de feu mon grand père, à ma mère en passant par ma tante, mes oncles, mon père, tout le monde est d'accord sur une chose : Imen est hypernerveuse, Imen ne se laisse pas faire (voilà maintenant vous connaissez mon prénom), Imen qui crie très haut, qui  pleure très fort ! Surtout comparée à ma sœur jumelle, qui était calme et douce je paraissais comme un vraie petite diablesse, avec des yeux pleins de ruse et un sourire pas très innocent !

Aujourd'hui cette "diablesse" a grandi, trop grandi, elle est passée par la maternelle, l'école, le collège, le lycée, la faculté, le boulot, la faculté, encore le boulot, mais rien ne l'a jamais préparé aux "autres", on ne lui a jamais enseigné à l'école que parmi les "autres", il y en a qu'on aime mais qui nous rendent triste et malheureux, on ne lui a jamais administré étant petite un vaccin anti-dépression/déception/nervosité, anti-folie à la fin ! Car quand elle se fâche, Imen devient folle, mais n'ayez pas peur il parait que c'est le cas pour tout le monde : la colère est un état de folie !

Maintenant grâce à quelques petites expériences dans la vie, j'ai appris à mes dépends entre autres débilités évidentes que : "il n' y a pas d'amis, il n'y a que des moments d'amitié" ! Bon avant j'adorais ta citation mon cher Jules mais récemment je suis arrivée à la conclusion que tu étais trop optimiste en parlant d'amitié ! Moi je dirais  plutôt : "il n'y a pas d'amitié, il n'y a que des gens qui parfois se comportent comme des amis". Hein qu'est-ce que t'en dis ? Quoi ? Tu trouves ma version trop triste ? Ben la vérité l'est encore plus mon cher, moi aussi je trouve ça triste, mais je préfère y croire plutôt que d'essuyer encore une fois d'autres déceptions, surprises désagréables, désillusions ! Tu me connais c'est moi l'éternelle désenchantée mais j'en ai marre à la fin de ce statut ! Et puis surtout à mon âge j'ai plus le droit à ces erreurs infantiles, puériles, débiles qui me font rougir ! je suis pas une débutante dans la vie, je dois me ressaisir, à quoi bon verser des larmes pour des gens qui ne s'en doutent même pas ? A quoi bon me faire du mauvais sang pour des gens complexés, rancuniers en manque de confiance et d'identité ? A quoi bon me précipiter dans cet abime de déceptions de la part de quelques êtres anonymes ? Des gens que j'ai connu essentiellement à travers un avatar, un commentaire sur FB, un pseudonyme ? N'ai-je pas honte de moi même de ce 8 qui va prendre la place du 7 à droite du 2 dans ce compte à rebours vers la tombe, pour le voyage ultime ?

Non je vais arrêter de pleurer, de pleurnicher, de me casser la tête sur les murs de "FB", je vais arrêter de me plaindre, de demander de l'aide, de réanimer ce corps mort depuis des siècles, depuis la nuit des temps et qui s'appelle amitié ! L'amitié quelle insoutenable légèreté, il y en a qui s'envolent, qui s'évaporent au premier coup de vent léger, alors moi j'en ai marre des mauvaises surprises, il est grand temps, d'essuyer mes larmes, de fermer mon cœur, de ne l'ouvrir qu'à ceux qui en estimeront la juste valeur !

Allez chante Mary J : no more pain, no more games, no more drama in my life,  no more, no more ..

PS. je ne déteste pas la société, c'était juste une façon de parler, un coup de gueule d'une âme pour la énième fois désenchantée !

الخميس، 5 أغسطس، 2010

Jeune demoiselle recherche un mec mortel

Jeune demoiselle recherche un mec mortel, un mec qui pourra me donner des ailes, un mec fidèle qui n’a pas peur qu’on l’aime donc si t'as les critères  laisse-moi ton email… rassurez vous je ne suis pas en train de faire une annonce de mariage, I'm not that desperate (rires)  j’étais juste en train de fredonner une chanson de Diams, cette rappeuse française qui s'est convertie à l'Islam. J'aime bien cette chanson légère aux paroles farfelues et je me suis dit : pourquoi pas moi ? Pourquoi ne ferais-je pas le même exercice que Diams : dresser mon portrait du mec "parfait" ? Voilà un article que j'ai "commencé"  le 09/02/2010 et que j'ai toujours voulu terminer, ce soir je suis décidée à en finir, histoire d'en rire un jour peut être quand je le montrerai à celui qui sera mon compagnon pour la vie ! Allez je me lance et je vous préviens que je commencerai par le refrain de la chanson originale, je l'aime bien !

Jeune demoiselle recherche un mec mortel, 
Un mec qui pourra me donner des ailes, 
Un mec fidèle qui n’a pas peur qu’on l’aime,
Donc si t'as les critères  laisse-moi ton e-mail
Mon mec à moi m'aimera éperdument


Mon mec à moi est gentil, c'est mon ami le meilleur
 Celui avec qui je partage mes forces, mes faiblesses, mes douleurs
Mon confident, le trésorier de mon coeur
Gardien fidèle de mes secrets, il en apprécie la valeur
Il aimera mon âme toute nue sans retouches, sans peur
Il respectera ma fragilité, ne se moquera jamais de ma sensibilité, de ma pudeur
Fera preuve de patience face à mes sauts d'humeur 

Dans mes rêves mon mec est toujours là
Fou amoureux de moi
Attentif à mes pensées, à mes désirs, à mes émois
Ses égards,  son affection, sa tendresse, il ne les comptera pas
Seul l'amour et la compréhension régneront entre lui et moi
Nous aurons notre amour pour seul juge, pour unique loi
Rien ni personne ne pourra ébranler nos liens sacrés et notre foi
En nous-mêmes, en notre union, en Allah

La vie ne manquera certainement pas de nous montrer son visage laid
De nous souffler son air froid
Mais notre bateau au milieu de l'orage survivra
Des plus hautes vagues, de leur folie, il triomphera
 Notre drapeau dans les airs flottera
Le vent nous prendra dans ses tourbillons parfois
Mais nous continuerons à marcher main dans la main, tout droit
Forts de notre amour, de notre foi
Eux seuls guideront nos pas

Mon mec à moi est très religieux
Musulman pratiquant et vertueux
De mon voile il sera fier et heureux
Il suivra les commandements de notre prophète sws et de Dieu
Il me traitera en princesse parce qu'il est pieux
Il me dira des mots doux, des gentillesses, 
Me réchauffera le coeur par son regard affectueux
Il me réconfortera d'un sourire radieux
Parce qu'il est un bon muslman et qu'il me veut
Mon mec à moi est un homme heureux
Bien dans sa tête, bien dans sa peau,
Intelligent, serviable et généreux

Mon mec à moi me respecte
Il m'aime, il m'adore, il me le dit et me le répète
Si je pique une crise ou que je lui fais sa fête
Il ne sera pas rancunier et ne me tiendra pas tête
Parce qu'il est amoureux, compréhensif  et pas bête
Parce qu'il me connait bien, voit la femme en moi et la respecte !   



Poème écrit il y a une semaine sur un carnet, ce soir il a pris vie grâce aux touches de mon clavier. Finalement, il ressemble plus à un "hymne à l'amour"  qu'à une chanson de Rap, j'aurais au moins essayé !