Que des questions ... c'est déjà ça !

Aujourd'hui c'est dimanche. Comme tous les dimanches "qui se respectent" il faut qu'il y ait une couche de mélancolie de préférence à la fin de la journée, quand le soleil se fait timide, que les ombres s'allongent, que les oiseaux se cachent pour dormir parfois pour mourir (ça me rappelle un roman ) ! Le dimanche qui devrait être le meilleur jour de la semaine puisque je n'y travaille pas, est pourtant le jour que je déteste le plus ! Cela a toujours été le cas pour diverses raisons sur lesquelles je n'ai pas envie de m'attarder et qui vous n'apporteront rien de vraiment intéressant ! Mais comme il faut regarder la moitié pleine du verre, sous peine de mourir d'ennui et de misère, je dois reconnaitre que le dimanche a cet avantage de me laisser le temps de réfléchir, de  faire le point sur ce qui précède, de me soumettre à l'examen de cette glace qui ne sait pas mentir ! 

Tiens par exemple durant cette semaine qui vient de s'écouler qu'ai-je fait de si grand ? Qu'ai-je accompli ou gagné de si important ? Est-ce que j'ai rencontré des gens intéressants ou en ai-je perdu d'autres que je croyais des amis et des confidents ? Est-ce que je me suis rapprochée de Dieu ? Est-Il est satisfait de moi ? Quel impact ai-je sur mes collègues, quels sont mes sentiments ? Suis-je épanouie au boulot, satisfaite de mes antécédents ? Combien de fois je me suis énervée, je me suis fait du mauvais sang ? L'objet de ma colère en valait-il la peine ou non ? Cet être à qui j'ai donné de moi-même et de mon temps sait-il que malgré tout je ne suis pas rancunière et que je le plains au fond ? Cette psychologue grâce à qui j'ai joui d'une excellente formation sait-elle à quel point je l'ai appréciée ? Quelles questions m'a-t-elle poussé à relever ?  Serait-elle satisfaite de savoir que j'ai appris plus de choses sur mon pays, sur mon entourage et sur moi-même en ces deux jours que pendant des mois durant ? Aurai-je le courage de changer ma vie vers le mieux ? ou continuerai-je à m'autodétruire comme un mazo ? Apprendrai-je à dormir tôt ou serai-je condamnée à  faire la prière de l'aube comme un somnombule trop pressée de retrouver mon lit  ? Ridicule ! Trop de questions dans ma tête bouillonnent ! Les réponses ? Je préfère ne pas y penser, déjà  j'en frissonne !