الجمعة، 13 يوليو، 2012

Le silence qui tue






Il y en a de ces silences qui tuent, parfois le silence cause la mort des gens, on meurt de silence, on succombe à l'indifférence ...

B comme Birmanie, P comme Personne ne s'en soucie, C comme C'est qui ?

C'est le nom d'un pays, il se situe au sud est de l'Asie.


Non je ne suis pas en train de vous faire une leçon de géographie, ce n'est pas le but, alors soyez patients je vous en prie. Le fait est que mon coeur est gros et tant que je n'en ai pas parlé j'en souffrirai, il s'agit d'un pays où vit une minorité .. MUSULMANE, l'une des minorités les plus persécutées au monde selon le classement de l'ONU. Mais on n'en a jamais entendu parler, pas vrai ?

Ils s'appellent les Rohingyas, écoutons un peu leur histoire :

Les Rohingyas, une ethnie musulmane de 800 000 personnes, cohabite avec une majorité de bouddhistes dans l’état de Rakhine. Amnesty International rapporte que depuis 1978, cette ethnie fait l’objet de violations constantes de ses droits fondamentaux, d’entrave à la liberté de circulation, d’étudier, de se marier. Ils sont également victime d’une imposition arbitraire et de confiscations de leurs biens.
En 1982, suite à l’amendement de la loi sur la nationalité, les musulmans se retrouvent déchus de la nationalité birmane et deviennent de fait apatrides. Il devient dès lors commun de les designer comme les « étrangers » ou les « bengalis » du fait de leur ressemblance physique avec ces derniers.
Jusqu’à l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement civil en 2011, les militaires utilisaient régulièrement les Rohingyas dans des camps de travaux forcés, perpétraient des viols et des assassinats en toute impunité, créant à chaque occasion une nouvelle vague de réfugiés principalement vers le Bangladesh voisin, mais aussi vers la Malaisie, l’Indonésie et l’Arabie Saoudite.

Source : article à lire en entier 

Imaginez que vous et votre famille vivez une telle situation, imaginez que là bas les hommes, les femmes et les enfants rêvent de vivre au ... Bangladesh, ni en France, ni en Italie, ni en Amérique, leur rêve c'est juste d'atteindre le Bangladesh, et de ne pas trop attirer l'attention ! Le Bangladesh !! Quand je ferme les yeux, je vois un village en plein désert où des filles doivent marcher des kilomètres pour puiser l'eau ! Voilà l'image que j'ai dans ma tête de ce pays, le Bangladesh. Mais pour cette minorité musulmane la plus opprimée au monde, ce pays représente une vraie échappatoire, une façon meilleure de vivre, d'échapper à la mort ! 

Et cela dure depuis des années, ce qui s'est passé récemment ne reflète qu'une situation déjà catastrophique. Ô musulmans de tout horizons, tunisiens, maghrébins, égyptiens, indonésiens, on massacre vos frères dans un pays dont vous n'avez jamais entendu parler, ayez la décence de vous en soucier un peu, de prier pour eux, d'arrêter un peu le cours de votre vie, de détourner les yeux des étalages des super marchés, des affiches de publicité, de votre feuilleton préféré, sortez le nez de votre journal qui ne cesse de vous abrutir, arrêter un peu cette machine infernale et laissez battre un peu votre coeur pour autre chose que vos désirs égoïstes et ravageurs, laissez un peu battre votre coeur pour vos frères, ce sont des êtres humains comme vous et moi qui aiment à vivre décemment, qui voudraient manger à leur faim, se marier, avoir des enfants, des gens comme vous et moi qui ne demandent qu'à vivre en paix, en sécurité, mais plus est, ce sont nos frères, des gens qui se tournent vers la même kibla lors des cinq prières, des gens qui ont besoin de... nos prières ! 


C'est tout ce que je vous demande enfin, un peu d'intérêt, un peu de curiosité, et des prières ..

Clin d'oeil final à Radio Zitouna FM qui a parlé de cette tragédie hier matin, un musulman digne de ce nom ne devrait pas vivre dans l'indifférence face aux souffrances de ses frères, et l'ignorance est la pire "excuse" !

PS. Et si c'était des chrétiens ? Ou mieux encore, des juifs ? A méditer ...



الخميس، 5 يوليو، 2012

Insomnia



Ce soir je n'arrive pas à dormir, le sommeil n'a pas voulu de moi, je l'ai attendu il n'a pas daigné venir, alors me voilà en train d'écrire, vains soupirs, entre deux larmes, je souffre le martyr, je suis prise au piège, y a pas moyen de m'enfuir ..

L'amour est un jeu pernicieux, au charme vicieux, au charme .. cachant des milliers de larmes, je suis sans armes, et puis c'est tout. L'amour c'est fou, c'est insensé, c'est flou.

Depuis quelques semaines j'ai appris des choses sur la nature humaine, j'ai appris l'existence de ce coté curieusement joli de la vie, de ce coté que j'ignorais, que Dieu a créé dans Son infinie Générosité, aujourd'hui je comprends mieux, je devine toujours le "un" derrière le "deux". 

Tout est silence autour de moi, tout le monde dort, par cette nuit estivale, même les chiens et les cafards. Tout le monde s'est donné le mot pour me laisser seule, submergée par ce flot de pensées, seule dans le silence, seule dans ma souffrance. 

J'exagère.. oui peut être. Je suis une fille qui n'a jamais grandi, et rien ne m'a préparée à ce jeu-ci. Pourtant j'ai toujours su que je tomberai des nues, que je serai bien punie pour mes anciennes moqueries de celles qui m'ont précédée sur le chemin de .. l'oubli. L'oubli de soi devant l'autre, l'oubli de toute la Terre, de tous les autres ..

Insomnie quand tu me tiens .. le sommeil n'a pas voulu de moi, mais moi non plus je ne veux pas de lui, j'irai au boulot avec une tête de mort, tant pis, ou peut être que je n'irai pas du tout, je ne suis qu'un Homme après tout. Je suis une femme, ça résume tout. 

Alors je me tais, assez parler, assez pleurer, assez .. c'est vers Lui que je devrais me tourner, à quoi bon venir me lamenter ici dans ce coin ? Ah oui peut être parce que l'écriture ça me manquait, je cherchais un prétexte pour venir ici, me voilà servie. Pas de sommeil, insomnie ! 

Je sais que je ne publierai pas cette note, que je cliquerai sur "enregistrer", et je la garderai pour moi seule, dans mon jardin secret. Mais qui sait ? Quelqu'un d'autre ou quelque chose forcera la serrure, affichera au grand jour ma petite blessure, publiera mon texte avec ses hésitations et ses ratures ..