Elle souffre ...




Rima est la fille de mon cousin, elle a dix ans, elle habite près de notre maison. Maman est une prof de français à la retraite, parfois elle invite Rima chez nous pour lui réviser un peu ses cours... 

Je faisais mes ablutions quand j'ai entendu ma soeur (le troisième personnage de l'histoire) demander à la petite Rima si elle connaissait ce que signifie la phrase : "elle souffre". Elle n'en savait que dalle, et ma soeur a fait la traduction en arabe, d'ailleurs j'espère que la petite comprend l'arabe... bah quoi ? L'arabe est plus étranger chez nous que le français, hélas, l'arabe est devenu la marque d'une élite cultivée libre de tout sentiment d'infériorité vis-à-vis de sa Sainte Majesté la France. Des gens comme le Dr Salem Labyadh et le Philosophe Abou Yaareb Al Marzouki

Bref, et là, quand j'ai entendu ma soeur expliquer ce mot à la petite Rima, j'ai eu de la peine pour elle! Je me suis dit la pauuuuvre ! Quel long chemin l'attend, que d'efforts et de désagréments, tout ça pour apprendre une langue qui ne sert à rien ! Une langue dépassée par les évènements ! Avec des "en", des "an" et des "on" qu'il ne faut pas prononcer de la même façon, avec des "i" et des "y" en même temps, avec ses caprices d'orthographe et ses tables de conjugaison. Pourquoi donc le français et pas l'anglais infiniment plus intéressant ?! Ah oui parce que c'est la France qui nous as colonisés, donc nos enfants souffriront le français. Non je ne dis pas que c'est pas une belle langue, si c'est beau, mais est-ce que ça vaut le coup ? Peut-on se payer le luxe de faire du français la deuxième langue après l'arabe alors qu'on rame loin derrière la population "civilisée" ? Alors qu'on a des siècles de retard à rattraper ! Si on veut se réveiller, suivre les dernières découvertes, lire les meilleures revues scientifiques dans tous les domaines, et bien il faudra se retourner vers l'anglais. Le français devient un  accessoire fantaisiste pour les plus intéressés, un petit dessert quand on est déjà rassasiés. D'ailleurs moi qui ai assez lu je ne suis pas tellement marquée par la littérature française, je lui préfère les Tolstoi, les Dostoivesky et les Garcia Markez.

J'exagère à peine, mais c'était mon sentiment quand j'ai vu la Rima se casser la tête dans l'apprentissage de ce français dépassé, colonisateur, arrogant. A quand notre libération ? Nous sommes un pays qui n'a pas encore fini de se faire décoloniser, à quand une révolution dans notre système éducatif ? Quand va-t-on remplacer le français par l'anglais, faire comme si c'est la Grande Bretagne qui nous as colonisés (puisque de toute façon nous sommes colonisables), jusqu'à quand va-t-on gaspiller cette énorme richesse humaine, ce capital inestimable,  ce potentiel précieux nécessaire à la construction d'un avenir radieux pour les musulmans, et pour tous par la même occasion, car quand l'Islam redeviendra fort, quand le monde sera régi par la loi de Dieu, tout le monde en tirera profit, les non musulmans y compris, l'Histoire nous l'a dit ! 

A quand va-t-on trainer les pieds, apprendre aux enfants à cultiver leur .. médiocrité ? Quand va-t-on intégrer l'histoire des prophètes et messagers, enseigner en détail la biographie du meilleur des hommes صلى الله عليه وسلم, apprendre à nos enfants des choses qui les passionnent, qui leur sont utiles, pourquoi je ne retiens de la poésie arabe que les poèmes érotiques et ceux qui vantent les vertus de l'alcool ? Pourquoi on a insisté sur les versets parlant de solidarité ? Juste pour mieux me soustraire le dinar obligatoiro-volontaire du 26/26 ? Pourquoi on ne m'a pas appris à l'école les versets du hijab ? Les versets de la prière, et ceux du Riba ? Parce que l'Europe matérialiste sanguinaire a décidé qu'elle allait envahir mon continent, lui sucer son sang, parce que la France a décidé de détruire mon pays, lui ôter son identité, et le travail qu'elle n'a su faire en 75 ans, son fidèle serviteur Bourguiba a eu le soin de le terminer : nous dépouiller de ce qu'on est, de notre identité, c'est alors que l'arabe est devenu la langue des arriérés, que le français est devenu la langue de l'administration, de la science, des facultés, c'est alors que l'islam a été isolé, mis en quarantaine, étranger sur la terre même qui a vu naitre la première faculté islamique au monde ! C'est alors que Rima fille des années 2000, ayant pour seul crime d'être née en Tunisie, est obligée de courber le dos, en cet après midi de décembre et de suivre les instructions de ma mère, elle doit apprendre le français, maitriser la langue sacrée des bourreaux de ses arrière grand pères. Elle n'a pas le choix, elle ne sait pas ce que veut dire : "elle souffre", mais elle souffre déjà, comme ...

J'ai souffert

Elle souffre

Nous souffrons

Vous souffrez

Ils souffriront 


Qui ça "Ils" ? Nos enfants ! Ceux qui n'ont pas encore vu le jour, mais oui, ils souffriront si on n'a pas aujourd'hui des hommes politiques courageux, conscients et déterminés à piétiner enfin les restes de la colonisation idéologique et intellectuelle dont nous avons souffert depuis des années, dont vous avez souffert, dont elle souffre ... y a -t-il encore plus bas que ce gouffre ? 

PS. Je sais que la fille sur la photo est en train de dessiner, ben justement elle en a eu marre de réviser le français et a donné libre cours à son sens artistique :)


Ah et au fait : 


Fini le temps du Protectorat :) (ils ont toujours des noms romantiques quand ils assujettissent les peuples, genre Israel protège ses citoyens contre les méchants terroristes, "protection", "protectorat", on n'a pas tellement évolué depuis le temps où les croisés pratiquaient le cannibalisme sur les musulmans puis appelaient ça la guerre sainte :)