Scream



Quand j'étais ado dans une vie antérieure, quand j'étais cette jeune fille fraîche de 17 ans et que j'ai regardé le film d'horreur "Scream" la nuit avec mes soeurs, quand j'ai senti les premiers frissons d'un thriller, je ne pensais pas que viendrait le jour où je saurai vraiment ce que c’est que d'avoir peur, ce que c’est que de marcher et se retourner pour s'assurer que l'homme que je viens de croiser ne va pas se retourner pour me poignarder en plein coeur, pour m'étrangler, pour me harceler, pour me voler, que sais-je ? Les psychopathes ne manquent pas ici bas, dans ma Tunisie à moi, à nous ! Cette Tunisie qui est devenue si hostile bien avant le 14 janvier, car en décembre dernier j'ai déjà eu la peur de ma vie. Je marchais dans cette rue sombre à une vingtaine de mètres de la gare routière de Beb Saadoun, et j'ai vu cette ombre qui s'est approchée de moi. Au début je n'y ai pas prêté attention, je me disais c’est juste un piéton qui a traversé la rue et qui marche dans la même direction que moi. Mais comme l'ombre suivait mon rythme et surtout quand elle s'est mise à parler, j'ai eu peur, le sang s'est gelé dans mes veines, j'ai compris que ce n’est pas juste une ombre, ce n’est pas juste une âme qui cherche à rentrer chez elle par cette froide nuit d'hiver, c'est une âme malveillante qui rôde autour de moi, qui me parle, qui peut me faire ce qu'elle voudra ! On était toutes les deux seules dans cette rue, je voyais déjà les louages à quelques mètres mais ils étaient encore trop loin, cet homme qui est venu me hanter avait tout le loisir de me battre, de me voler, de... Je ne me rappelle plus de ce qu'il m'a dit exactement, j'ai cru saisir des phrases comme "veux-tu me parler ?", "tu me plais", et je ne sais quelles autres bizarreries ! Je me suis rappelée des films d'horreur, et surtout de l'actualité sanglante de mon propre pays, ces kidnappings, ces disparitions, ces viols, ces braquages qui s’enchaînent à un rythme fou au plus grand plaisir des gens comme Abd el Razzek et co ! Je me suis dit c’est comme ça que les crimes se produisent : une jeune fille solitaire, un voyou, une rue déserte et le tour est joué ! Tous les ingrédients de l'épouvante et du crime étaient là ! Alors je me suis dit que je vais l'ignorer( je suis douée pour ça), mais la gare était encore loin, alors je ne sais comment je lui ai dit en lui montrant ma montre dans un geste spontané mais ô combien maladroit, car ma montre était signée et attirante, or j'avais trop peur pour calculer mes pas, je lui ai dit qu'il se fait tard et que je dois attraper  le bus ! Et là contre toute attente il s'est arrêté, il a marmonné ah d'accord, ok ! J'ai eu alors le temps de le regarder pour la première fois et j'ai vu un jeune homme d’environ une vingtaine d'année, peut être plus, il semblait comme perdu, un peu fou ! Mais je m'en fous, j'étais trop heureuse de me sauver indemne et de courir vers la station ! Dieu soit loué, j'ai eu plus de peur que de mal !

Mais le mal est revenu, le mal est là, quand aujourd'hui j'étais dans une boutique à faire du shopping (obligée) et que la caissière était angoissée, les rumeurs courent qu'à Beb bhar il y a des individus armés de couteaux qui ont fichu la trouille un peu partout, les gens étaient terrorisés, les boutiques commençaient à fermer, dehors il pleut, je dois rentrer, de toute façon j'ai fini avec les courses. Le métro est trop risqué par les temps qui courent (d’ailleurs il n'y en avait presque pas), les taxis bonne chance avec ça, alors je vais à pieds comme à l'accoutumée. Mais les rues étaient trop désertes, l'obscurité menaçait de s'installer dans moins d'une heure, les rares piétons que je croisais m'inspiraient méfiance et terreur, il suffit qu'un homme s'attarde un peu  sur mon visage pour que je stresse, je me sentais à la merci du hasard, comme une noyée menacée par les "dents de la mer" ! 

Je sais que la liberté est très chère à payer, j'ai toujours été courageuse, je ne me plains pas, même que j'aime bien le suspense, le risque et le mystère. Mais là j'ai cru qu'on allait revenir à la vie normale, qu'on allait retrouver petit à petit notre sérénité qui serait cette fois justifiée par un climat sain de liberté, et non d'un régime policier qui veut instaurer de force sa foutue "stabilité"! Maman tout à l'heure m'a dit en pleurant qu'elle s'inquiète trop pour nous, qu'elle aimerait qu'on n'aille plus au boulot, ni à la faculté mes soeurs et moi, j'ai essayé de la rassurer en lui disant que Dieu s'occupera de nous, qu'Il nous protégera, et qu'on ne pouvait pas s’enfermer chez nous, qu'il fallait que la vie continue, .. mais en même temps, intérieurement, je me disais : et si demain à cette heure je ne serais pas chez moi ? Et si maman se rappellerait de cette discussion comme la dernière qu'elle a jamais eu avec sa fille Imen de 28 ans ? Et si c'était mon destin de croiser  le chemin d'un criminel ? Et si c'était demain que j'aurais rendez-vous avec la terreur et que je pousserais un Scream intérieur car j'aurais trop peur pour émettre un son quand on viendra me chercher ? Et si cette fois ce n’est pas juste aux "autres" que le mal arriverait ? 



7 commentaires:

7adda bnayti ya bougalb mchay7itli ri9i ana partout .. dhou9 eddoummar ya 3ammar lol


Imane, bladik w rjalha w nsaha méritent et tu es la première à mériter ALKARAMA .. tiens bon, fikilta al7alatayn jannatoun inchallah fiddounya aw al a5ira .. fais ce que tu as à faire, ton rôle dans ta position, w rabbi yetkaffal bilba9i .. makana lighayraki lan yousabaki wa makana laki lan yousiba ghayraki ..

 

wa7chhh ?? 7amdellah 3al saléma baba 3zizi win kont m5obbi ? cha3ra la kallamt el jaych 3lik lool sérieux kont bech nhed 3lik ghadi w ba33ad math'horlich :/ 7amdellah ki rabi tawwel fi 3omrek w kteblek bech t3ich w tra el 3ajab el 3oujeb :hihi:

Bon euh thanna c'était pas vraiment de la peur, ya weldi nfallam 3likom loooool juste un peu d'angoisse hier lakthareyya 3ala ommi, "wa eni a3cha9ou nafssi li anni itha metou a5jalou men dam3i ommi" ;) (en espérant que je ne me suis pas trompée fel citation :p )

Sinon ma 9otlich pourquoi je suis "la première à mériter ALKARAMA " ? lool

PS. it's good to see you, wal salem :)

 

Hi my friend. I feel your pain and I am sorry you had to go through these tough moments of worry and anxiousness due to a lack of proper security in the country. I hope things will get better soon.

My advice to you is to "man-up" (sorry for using this term). What I mean is to think like a man and act like a man when confronted with danger. I tell this to my niece and I am telling you the same thing. Don't underestimate the effect of an adrenaline rush. You are more than capable of defending yourself. But you have to believe it first. Arm yourself (don't they have pepper-spray there?) with anything you can carry and use when needed. With mental toughness you can take on any twenty year old moron and beat the crap out of them. If you believe it you will do it. Don't fall victim to helplessness it's destructive. Most victims of violence give up not because if lack of physical competitiveness but because of mental weakness.

As for making noise and screaming, it's also a very efficient weapon. Scream as loud as you can and beat the crap out of whoever dares to attack you. Those thugs are usually cowards who would run away at the very first sign of resistance.

There .. I just gave what you need to fight back! :)

LAX

 

hiiiiii how are ya ? votre statue de la liberté est-elle arrivée à capter un peu de liberté made in Tunisia ? :D

Comme j'ai dit à wa7ch : nfallam 3likom loool chui pas du genre poule mouillée, je déteste les poules mouillées, mais ce jour là était assez difficile et le risque existe depuis toujours c'ets pas nouveau, bref 7abit nekteb article esmou "sream" w hétheka elli sar loool

Merci pour tes conseils je les partage à 100% d'autant plus que j'en suis convaincue par ma propre expérience et celles de mon entourage :)

thanks again et mabrouk 3lik el 7orreyya enti zeda :D

 

PS. 9oltelhom da5louni netréna karaté wa9t kont sghira ama tafféwni loool

 

salam
Bizarrement ça m'a rappelé le jeu "Mortal Combat" :p tu le connais j'imagine, non ? quand tu t'attardes à attaquer ton ennemi, on te dit "What are waiting for ? " :D
et pourquoi trop te déplacer alors que la situation est aussi dangereuse ?! tu pouvais faire du shopping le dimanche ( j'insiste : le dimanche !! :D ) à Bizerte ! ;)
Take care sister ^^

Subzero wins ! :huhlol:

 

wa alayki assalem wal ra7ma wal baraka

loool chemjayyeb Mortal Kombat ? ey ya 7assra chkoun ma la3bouch kel jeu ama bsara7a assémihom nssithom, 9atlou "Subzero" dra chneyya loooool

ya benti 3malt el shopping fel champion 5atar ba7tha el 5edma xD

et puis le dimanche mathabeyya ma no5rejch :p

 

Enregistrer un commentaire