الاثنين، 25 يوليو، 2011

Voyage au bout de la nuit



C'est un roman que je suis en train de lire sur le trajet tous les jours, quand je ne suis pas trop fatiguée et lasse, quand la température au bus se fait plus ou moins basse. Je l'ai presque fini ce roman de louis-Ferdinand Céline. J'ai adoré la première partie où il parle de la guerre, il a un ton ironique et un style parlé très réaliste qui m'ont accrochée dès le début. Après, je me suis ennuyée par moments, mais on peut attribuer ça à mon âge, je n'ai plus vingt ans, je deviens lasse..

J'ai déjà cité un extrait ce livre dans une note récente, ici je mets les passages que j'ai aimé le plus, je suis sûre que vous les aimerez aussi à votre tour, et que vous vous retrouverez un peu dans ces lignes. Allez je me tais, à toi Céline!

Page 292-293

" Autant pas se faire d'illusions, les gens n'ont rien à se dire, ils ne se parlent que de leurs peines à eux chacun, c'est entendu. Chacun pour soi, la terre pour tous. Ils essayent de s'en débarrasser de leur peine, sur l'autre, au moment de l'amour, mais alors ça ne marche pas et ils ont beau faire, ils la gardent tout entière leur peine, et ils recommencent, ils essaient encore une fois de la placer.3Vous êtes jolie, Mademoiselle", qu'ils disent. et la vie les reprend, jusqu'à la prochaine où on essayera encore le même petit truc. "Vous êtes bien jolie, Mademoiselle!..."

Et puis à se vanter entre-temps qu'on y est arrivé à s'en débarrasser de sa peine, mais tout le monde sait bien n'est-ce pas que c'est pas vrai du tout et qu'on l'a bel et bien gardée entièrement pour soi. Comme on devient de plus en plus laid et répugnant à ce jeu-là en vieillissant, on ne peut même plus la dissimuler sa peine, sa faillite, on finit par en avoir plein la figure de cette sale grimace qui met des vingt ans, des trente ans et davantage à vous remonter enfin du ventre sur la face. C'est à cela que ça sert, à ça seulement, un homme, une grimace, qu'il met toute une vie à se confectionner, et encore qu'il arrive même pas toujours à la terminer tellement qu'elle est lourde et compliquée la grimace qu'il faudrait faire pour exprimer toute sa vraie âme sans rien en perdre.

La mienne à moi, j'étais justement en train de bien la fignoler avec des factures que je n'arrivais pas à payer, des petites pourtant, mon loyer impossible, mon pardessus trop mince pour la saison, et le fruitier qui rigolait en coin à me voir compter mes sous, à hésiter devant son brie, à rougir au moment où le raisin commence à coûter cher... "

Dites-moi si c'est pas trop sympa, profond, hilarant et complètement original cette manière de résumer la vie ? Allez, merveille suivante :

Page 365, Céline raconte le désarroi d'une amie qui venait d'apprendre la mort de son amant emporté par la grippe.

"....  Dans l'état où elle s'était mise on ne pouvait songer à la quitter. Elle y tenait d'ailleurs à son tragique et encore plus à me le montrer en pleine transe. Quelle occasion ! Les amours contrariés par la misère et les grandes distances, c'est comme les amours de marin, y a pas à dire c'est irréfutable et c'est réussi. D'abord, quand on a pas l'occasion de se rencontrer souvent, on peut pas s'engueuler, et c'est déjà beaucoup de gagné. Comme la vie n'est qu'un délire tout bouffi de mensonges, plus qu'on est loin et plus qu'on peut en mettre dedans des mensonges et plus alors qu'on est content, c'est naturel et c'est régulier. La vérité c'est pas mangeable."

La vérité c’est pas mangeable.. cette phrase m'a assommée, j'adore, je suis trop bien placée pour l'apprécier !

Page 438

"Deux ou trois mois auparavant tout ce qu'il venait de me raconter là Robinson, m'aurait encore intéressé, mais j'avais comme vieilli tout d'un coup.
...
Les choses auxquelles on tenait le plus, vous vous décidez un jour à en parler de moins en mois, avec effort quand il faut s'y mettre. On en a bien marre de s'écouter toujours causer... On abrège.. On renonce... ça dure depuis trente ans qu'on cause.. On ne tient plus à avoir raison. L'envie vous lâche de garder même la petite place qu'on s'était réservé parmi les plaisirs... On se dégoûte.. Il suffit désormais de bouffer un peu, de se faire un peu de chaleur et de dormir le plus qu'on peut sur le chemin de rien du tout. Il faudrait pour reprendre de l'intérêt trouver de nouvelles grimaces à exécuter devant les autres... Mais on n'a plus la force de changer son répertoire. On bredouille. On se cherche bien encore des trucs et des excuses pour rester là avec eux les copains, mais la mort est là aussi elle, puante, à côté de vous, tout le temps à présent et moins mystérieuse qu'une belote. 
...
On n'est plus qu'un vieux réverbère à souvenirs au coin d'une rue où il ne passe déjà plus personne"

Woow que c’est triste ! Triste et rigolo à la fois ! Le voilà qui revient à la fameuse grimace, j'aimerais bien voir sa face ! Ce passage m'a rappelé un texte tristounet que j'ai écrit il y a quelques années et que j'ai partagé ici avec vous mes amis. A vrai dire je remercie Dieu d'avoir mûri depuis, c'est tout récent mais le fait est là : Dieu merci je suis musulmane, c'est là toute la différence ! 


هناك 4 تعليقات:

  1. Ma Primevère,
    J'ai aimé que tu aimes Céline, car je me suis dit "Voilà, petit à petit, ma Primevère rejoint le chemin de l'Univeralité sur lequel je voudrais tant la voir s'engager". Pourquoi? Parce que, sans te connaître autrement que par tes écrits, j'ai toujours senti qu'un jour tu deviendras "Citoyenne du Monde", c'est à dire que pour toi il n'y aura ni frontières, ni reigions, ni Etats, pour séparer les hommes.
    Mais patatra... quelle déception! Ta dernière phrase vient tout remettre en question.
    Malgré tout je reste sur ma position avec un optimisme à toute épreuve, un jour je te decernerai ton diplôme de Citoyenne du Monde!!!
    Au plaisir de pouvoir te lire encore et encore.

    ردحذف
  2. Mon Dieu a dit :

    ياأيها الناس إنا خلقناكم من ذكر وأنثى وجعلناكم شعوبا وقبائل لتعارفوا إن أكرمكم عند الله أتقاكم إن الله عليم خبير

    Mon prophète PBUH est un :
    رحمة للعالمين

    Je suis musulmane, so believe me, je suis une citoyenne du Monde :)

    PS. ça fait un bail, j'ai cru que t'as oublié le chemin :p

    ردحذف
  3. Ma Primevère,
    Aujourd'hui, pour fêter mon retour (une "si longue absence"n'étant due qu'au manque de réactivité et à la paresse, pas au manque d'intêret)je ne vais pas polémiquer. Mais pouquoi, chaque fois que tu te trouves à court d'arguments tu sors ton "arme secrète":la religion?
    Si tu crois en l'Universalité, tu dois croire en la diversité, même si certains iront en Enfer(comme Celine) et d'autres au Paradis (comme toi et moi...si Dieu le veut).
    A plus et sans rancune

    ردحذف
  4. " Mais pourquoi, chaque fois que tu te trouves à court d'arguments tu sors ton "arme secrète":la religion? "

    hhhhhh cette phrase me fait marrer, les arguments ne me manquent presque jamais, au contraire j'en ai toujours de trop lool et j'ai toujours à dire et à redire Dieu merci, chui pas complètement vide tu sais, le fait est que je suis quand même paresseuse et parfois lasse et c'est ce qui m'empêche de m'étaler sur la question, avec toi j'ai choisi la solution de la facilité, je comptais sur ton intelligence pour comprendre et apprécier à sa juste valeur ce que je te dis, mais tu n'as vu dans ma réponse que pure incapacité, si tu connais Dieu et tu espères aller au Paradis, j'aurais pas besoin d'argumenter le choix des citations que je t'ai proposées, pas besoin de développer je crois, bonne chance !

    ردحذف