Les plaisirs perdus


Envie de rien ! voilà en un mot si bien que je ne vais rien apporter de nouveau, je vais juste souffler dans les cendres du passé, sortir du congélateur (joli contraste) ce texte que j'ai écrit un jour d'été, sur un forum, avec la date et le lieu tout y est, un texte qui traduit mes pensées du moment, d'aujourd'hui et de demain probablement, un texte que j'ai écrit à l'un des moments les plus difficiles de ma vie, les archives de mon cœur les voici : 

Ce soir je ne sais pas ce qui m’a pris, je ne sais pas pourquoi je me suis ennuyée au point de quitter d’une manière aussi brutale ! Vraiment il y a des jours où je n’arrive plus à comprendre ma propre personne.

J’ai laissé le PC et je me suis enfermée dans le noir de ma chambre, je me suis blottie dans mon lit pour pleurer un coup. J’ai pris la position typique de la petite fille malheureuse punie par ses parents et qui se recroqueville dans son lit prête à pleurer toutes les larmes de son cœur, prête à verser des rivières.

Mais ce soir je n’ai pas versé des rivières, juste quelques larmes de désespoir ou de je ne sais quoi, le genre de larmes qu’on verse en se demandant d’où est-ce qu’elles viennent, quelle en est la cause. Ainsi je pleurais et je m’étonnais de mes propres pleurs.

Soudain une pensée me vint à l’esprit : et si je profitais de cet état d’âme hors du commun pour écrire ? Alors j’ai quitté mon lit, je me suis dirigée vers le bureau, j’ai pris une feuille, un stylo, et sous fond musical doux j’ai commencé à extérioriser ce que je ressentais, je l’ai écrit noir sur blanc, sans trop réfléchir, ni fléchir, je n’avais qu’à humer et sentir, le fond de mes pensées, les secrets de mon cœur, ses désirs, ses chagrins, ses plaisirs, bien mélangés il n’y a plus qu’à les mettre en ordre, les traduire, transformer ces sentiments en phrases sensées, les écrire, sans m’en rendre compte, je me suis mise à remplir, ces pages vierges sans avenir.
Les mots déferlaient de mon stylo à la vitesse des larmes qui coulaient sur mes joues et j’ai pensé : je suis dans cet état parce que je ne prends plus goût à rien voilà !

Cela fait longtemps que je ne ressens plus le même plaisir à débattre, à regarder des films, des séries, je n’ai plus le même goût pour la lecture, je continue à lire mais cela n’a rien à voir avec le plaisir que je ressentais avant au lycée, à l’école, quand j’étais enfant, je ne prends plus de plaisir à jouer aux cartes alors qu’il fut un temps où j’y passais des heures entières avec mes sœurs sans m’en rendre compte ! Rien ne m’étonne, rien ne me bronche, rien ne m’impressionne ! Est-ce l’âge adulte, la solitude ou l’ennui ? En tout cas une chose est sûre : rien ne me réjouit ! J’ai perdu le goût de tout et l’envie. 


Je ne suis plus que l’ombre de ce que j’étais et cela me tue !


Bizerte le 15/06/09

10 commentaires:

What you are describing my dear friend, however sad and painful, is unfortunately a common psychological case that many people suffer from nowadays. The problem in my humble opinion stems from a false sense of where to find happiness.

Most of us at some point or another during our lives seek happiness from anywhere and seem to never find it. I remember when I was a kid all my dreams were very simple. If I could finish primary school and still be first in my class that would be great (I would be the happiest kid). When I reached that I shifted my goal to graduating from the university then to finding a good job, then buying a nice car, etc. Every time I reach a goal I feel happy for a while then I want more. It does not have to be material it could be as simple as wanting my favorite team to win the championship. All that is never the real lasting source of happiness.

We need to search for happiness within ourselves. When you look at yourself in the mirror and see someone you like at that point you will have reached true happiness. How do we achieve that? It's simple to say but not as easy to accomplish. Try to find the things that you like about yourself. If you can't you should try harder because everyone of us has qualities. Yours, my friend, in case you are not aware, are numerous. I may not know you well but I can state few already. You are a great writer, your style however dark is so pleasant to read. You are very sensitive, smart, and above all you are human and as such you have flaws. Those should never be despised but rather analysed and if possible changed or improved.

The key is to know who we really are, learn to like what we see in ourselves and live with our flaws if we can't change them. That is the real source of happiness. You reach that point and you will start to enjoy life and what the external world offers.

LAX

 

je voulais juste te féliciter pour ton jolie blog
et surtout te dire que j'envie ennormement ton aisaance à l'ecriture
c'est vraiment un don!
moi qui ai eu une supposée bonne formation en langue française ... bonjour les dégats
ciao

 

Est-ce l’âge adulte, la solitude ou l’ennui ?
ni l'un ni l'autres
si l'horizon n'est pas clair
"Ssi" on la apprit au maths ..... condition pour passer a l'autre étape , pensé a autre chose ..
devant cette merde situation tout est boucler, stagner ........... finalement ca se gate
période qui passe certainement ..sauf que il faut:
- bouger
-changer de tactique
bref c'est le quotidien normal pour des gens trés spéciales ( soucieux) qui passe meme a quel prix..... courage et bon vent

 

Je me rappelle de cette note

je dirais l'ennui ou la routine
Prima, fais un pause de ta vie, fais une coupure de ton quotidien et prends des vacances (loin de chez toi), peut être que ça a l'air d'une idée très banale, mais crois moi, elle a de l'effet.

Tu reviendras avec un air nouveau, et toutes ces idées disparaitront :)

 

@ LAX : dear friend that was so deep, thank you for sharing all this wisdom and your personnal experience with me ! Bon j'étais malheureuse quand j'ai écrit ce texte parce que je venais de me rendre compte que ce qui me réjouissait avant ne me dit rien maintenant et ça m'a effrayé ! de penser que plus jamais je ne retrouverai les plaisirs perdus de mon enfance, adolescence ou même jusqu'à récemment ! Mais comme tu l'as si bien dit il faut se connaitre soi même et mon problème n'est pas que je sois inconsciente de mes qualités, encore moins de mes défauts (merci pour les compliments au passage ) c'est juste que j'ai perdu le goût de plusieurs choses .. bref c'était un moment très difficile de ma vie, mais c'est du passé maintenant .. enfin je l'espère ! :D Merci pour tout, c'est un plaisir de te lire et au fait j'aurais aimé que tu continues après la voiture c'était quoi ton but ? ... lol

@ almost : un nouveau "visage" ! Bienvenue mon ami(e). Bon c'est pas vraiment un don mais le résultat de mes lectures je pense, j'ai beaucoup lu surtout au lycée et jusqu'à maintenant, en plus le français rath2étou fel 7lib lol ma mère est prof de français donc voilà :p Bref un conseil: essaie de consacrer un peu de temps pour la lecture et merci pour ton passage :)

@ Hamma bel3arbi :D chui pas sure de comprendre lool en tout cas merci (et révise ton français :p )

@ mon ami l'anonyme : ti maw 9oul esmek ! :5obza: des vacances ? oh si seulement je pouvais me les offrir ti haw 7ata el 7nov ça sera un dimanche lool bah j'ai déjà pris un long congé le temps d'un voyage je ne peux pas en avoir un autre cette année :( vivement 2011 :D

 

arbi et souri kif kif
bil fallagui
akoubet rabbi fi ednnia el kol
a al bab rabbi kol nhar ou kasmou & kasm el btati yati
el hamdoulla hakkaket la majorité dans ma vie
dima chayekh
dima nadhak
manich amal minha rass mal
sauf trois choses dans la vie (..;..;...)
el moustahil ma famach fi kamousi
in challah fhimtni soeur

 

Prima, you asked what my dream was after the car. Finding a "perfect" woman :) ..

LAX

 

Comme quoi, ce n'est pas toujours un plaisir de grandir...

encore une fois, je te félicite pour ton aisance d'écriture sœurette ....

 

@ Hamma : oui je crois fhemtek :D

@ LAX : lool j'en étais sûre :p so if I may ask did you find her ? how hard it was ? does she exist in the first place ? Well I know you mean the perfect woman for You, the perfect match :)

@ Venus :bon j'irais pas jusque là, chaque période a son charme, j'aime bien la liberté et la déepndance qui accompagne l'âge "adulte" mais en contre partie l'insouciance de mes plus jeunes années me manque et avec elle tous les plaisirs tellement simples mais ô combien vrais !

Merci sœurette !

 

lool je voulais dire l'indépendance :p

 

Enregistrer un commentaire