الخميس، 8 سبتمبر، 2011

L'école des fans



L'ambiance était fort sympathique à L'école des fans. Comme à chaque dimanche, Jacques Martin excellait dans l'art de faire rire les enfants, les petits parmi eux et les grands (les parents), et à chacun d'eux il posait toujours la même question : "que veux-tu faire quand tu seras grand?"

Certains voulaient devenir comme leurs pères colonel, avocat ou professeur. Une fille a dit qu'elle voulait attraper des papillons, c'était sa vie, sa passion, une autre voulait être chanteuse, un autre s'imaginait dans la peau d'un policier pour attraper les méchants et les fous à lier. Mais personne n'avait escompté la réponse qu'allait donner cette petite fille, timide et gentille, elle était sur le point de pleurer quand l'animateur sur elle s'est penché, pour lui demander :

- Et toi mon coeur, tu veux faire quoi quand tu seras grande ?

- ...

- Tu veux devenir médecin, pilote, ingénieur ?

- Je.. je sais pas ! Je veux juste être heureuse moi !

Elle a dit ces mots entre deux sanglots, sa voix résonnant  dans la salle comme un écho,  devant des millions de téléspectateurs, résonant dans toutes les maisons, dans tous les coeurs, sa voix rappelant à tous cette notion : le bonheur !

Il y a eu un silence solennel dans la salle, puis tout le monde s'est levé, des mères pleuraient, des pères larmoyaient, le public applaudissait, et la fille, cette petite fille au regard mal assuré, si spontanée, observait la scène tout étonnée ! 

- Ma chérie, tu nous as enseigné à tous une bonne leçon : peu importe ce que tu fais dans la vie, que seras-tu dans dix ou quinze ans, seras-tu célibataire ou mariée, auras-tu des enfants, une voiture, un bon boulot, un toit, l'important ce n'est pas ça, tout cela n'est que détails, ce que nous voulons tous, quelque soit notre race, notre religion, notre couleur,  ce à quoi nous aspirons vraiment c'est le bonheur,  seuls les moyens diffèrent, et comme on se trompe de méthode, comme on désespère...

C'est Jaques qui pleurait désormais, puis se ressaisissant : 

- Ma fille quel âge as-tu ? 

- Il parait que j'ai vingt-huivant, j'ai mis du temps pour arriver à cette conclusion : je veux être heureuse tout simplement, c'est un fait, je sais même quelle en est la clé. Il n'y a pas de bonheur sans foi, voilà le secret. Mon bonheur c'est l'amour d'Allah, sa connaissance, son obéissance, on appelle ça : takwa. Ce que je veux donc finalement c'est ça : la takwa..  

Et maintenant laisse moi chanter, je ne me sens plus si désenchantée, laisse moi habiter le corps de cette petite fille, laisse moi rêver un peu je t'en prie, surtout ne me réveille pas...



هناك 8 تعليقات:

  1. wawwww!! c'est très original comme article, c'est émouvant!!!! bravo!!!!!!

    ردحذف
  2. tres beau tu m'as fait pleurer merci pour cette touche d'humanisme

    ردحذف
  3. Merci "anonyme", la star de la note c'est surtout cette petite fille qui nous a tous fait pleurer :')

    ردحذف
  4. Je t'en prie soeurette :fifi:

    Merci encore une fois pour le passage :*

    ردحذف