La chaise : un jeu d'enfant


 


Vous connaissez ce jeu amusant quand on était enfant ? Pour ceux qui ne le connaissent pas ou qui ne s'en rappellent plus voilà en quoi ça consiste : des chaises  sont disposées dans un espace et les enfants courent tout autour. A un signal donné, tout le monde doit vite s'asseoir car le dernier  qui restera debout, devra quitter le jeu. Puis on enlève une chaise et on reprend. Vous avez bien sûr compris que le nombre de chaises est inférieur à celui des joueurs !  Ainsi, à la fin du jeu, il y aura deux enfants pour se disputer l'unique place, l'ultime chaise ! C'était un jeu très sympathique, on s'asseyait souvent sur les genoux les uns des autres, on se bousculait tout en riant aux éclats, on se disputait les chaises comme on pouvait, c'était toujours les plus forts, ceux qui avaient une forte personnalité qui finissaient par s'imposer et gagner même en trichant parfois, en comptant sur leur force physique plutôt que sur leur rapidité mais à la fin tout le monde riait, même les perdants, c'était juste un jeu d'enfant, sans arrière pensée, juste une manière de s'amuser ! Cette chaise que signifiait-elle pour nous ? Rien du tout ! On se la disputait uniquement pour rester dans le jeu et aller jusqu'au bout de la partie ! 

Mais aujourd'hui les enfants ont grandi, ils sont devenus des adultes et pourtant regardez les comme ils se comportent ! Toujours à tourner et à retourner autour de cette chaise comme attirés par un aimant, cette chaise qui est devenue trop petite pour eux maintenant qu'ils ne sont plus des enfants ! Mais qu'ont-ils à courir encore et toujours derrière elle ? A se disputer, à se trahir les uns les autres, à se détruire parfois pour une chaise en bois ?! Qu'a-t-elle  finalement de si séduisant ? Comment se fait-il que son charme ait survécu à la chaleur et au vent, à l'espace et au temps telle une femme fatale qui attire les hommes par son charme omnipotent ? Insolent ! Pourquoi à la fin cette obsession ? Il y en a même qui jouent tout seuls et qui finissent toujours par s'asseoir sur la chaise, évidemment on gagne toujours quand on est seul ! Imaginez une course où il y a un seul coureur, peut-il se vanter d'arriver le premier ? Il est aussi le dernier en fin de compte ! Ridicule non ? Et pourtant il y en a qui fêtent cette victoire qui n'en est pas une, il y en a qui mettent "une table et des chaises" pour fêter la chaise tous les ans ! 

Quant à moi, Dieu merci je n'ai pas cette obsession abjecte, je ne suis pas possédée par ce démon de chaise. Quand je n'en trouve pas une, je m’assois à même le sol, cela ne me dérange pas pour autant. Ce qui me dérange par contre c'est que je n'ai plus le droit de jouer comme avant, je n'ai plus le droit de faire semblant d'être une enfant, je n'ai plus que ma liberté de penser et de pleurer par moments ... 
 

6 commentaires:

Il y a des chaises qui ont un charme que ceux qui ne l'ont pas connu ne savent pas.

Il faut juste le procurer pour une seule fois, et voilà, on ne veut plus se lever, même ceux qui tournent autour attendant leur tour sont chassé :)

Jolie texte,très beau le jeu d'enfant même joué avec de nouvelles règles chez les grands.

 

c formidable imen bravo pr le coup de la chaise mais fais gaffe
tu es géniale!
Raouf dit: Yonsor dinek
amin

 

@ illusions : que de sagesse dans ce que tu dis soeurette <3 merci !

@ Aminaaaaa : ça me fait trop plaisir de te savoir à " l'écoute" toi et Raouf, il manque plus que Eya et Ahmed looool 9olou yonsor dini w dinek amin :D

 

c'est vrai un jeu
mais l'enfance n'a pas de place
juste les intérêts (...)
si tu me rend service tu as le droit a une récompense ...bien sur je parle a petit échelle
et plus on grimpe plus les choses pèse lourd
pas de droit a l'erreur ....... etc

 

c'est trés interessant , à ma place je préfére etre sur la table , car à la fin ya certainement pas de chaises sans table !

 

Ce jeu s'appelle le jeu des "chaises musicales". J'en ignore l'origine et pourquoi il porte ce nom, mais ton texte entraîne une réflexion car cette formule est utilisée en politique, pour se moquer des Ministères qui changent de responsables tout en restant entre les mains des mêmes personnes, du même groupe. On dit, par exemple,"S. a procédé à un remaniement ministériel mais ça n'a été qu'un jeu de chaises musicales". Tu vois cette histoire de chaises peut nous mener très loin!!!
Je suis toujours anonyme mais je suis celui qui est passé du vouvoiement au tutoiement, telle sera dorénavant ma signature.

 

Enregistrer un commentaire