Pour que les choses soient claires

     J’ai écrit hier un article intitulé J'aime pas la Tunisie et je l’ai partagé comme d'habitude sur mon profil Facebook. Aussitôt fait, une pluie de reproches et d’attaques s’est abattue sur moi, mes amis me traitaient de traitre, me critiquaient sans même avoir pris le temps de me lire. Heureusement qu’ils n’étaient pas très sérieux, sinon j’aurais piqué une crise, sérieux! Ma mère aussi a fait la grimace quand je lui ai parlé de l’article, comme eux elle s’est arrêtée au titre, elle s’inquiétait pour sa fille qui « jouait avec le feu » mais quand elle a su de quoi il s'agit, elle a changé d’avis. Bref, je tenais à préciser que j’aime mon pays, mais je déteste la « Tunisie » à laquelle je fais face tous les jours, la Tunisie sale, arriérée, intolérante, sans merci. D'ailleurs je ne suis pas sure si c’est d’elle ou des tunisiens que je parle ! Car au final qu’est-ce qui fait la Tunisie ? C’est l’ensemble des tunisiens ! Ensuite, sachez-le bien je n’ai pas touché le fond du sujet dans mon article précédent, je n’ai parlé que des choses quotidiennes de la vie de tous les jours, ces détails qui vous empoisonnent la vie et vous dégoutent de votre pays, la saleté par exemple, oui j’insiste beaucoup sur la saleté. C’est très important, cette pollution sous toutes ses formes, ces bruits, ces odeurs, ces mentalités, ces cheminées ambulantes plus connus sous le titre de "fumeurs", tous les comportements typiquement tunisiens, qui font de nous ce peuple arriéré, anarchique qui se trouve encore à des années lumières de tout ce qui est  "civilisation", "éthique" et "progrès", voilà ! 

    Il ne fait pas bon de vivre sur CETTE Tunisie, c’est de cette Tunisie que je parle ! La vraie, et non celle des cartes postales, destinée aux touristes, la Tunisie aux plaines vertes, au soleil brillant, aux plages paradisiaques, aux oiseaux gazouillant et aux déserts aphrodisiaques ! Non c’est pas ça la vraie vie, c’est pas ce à quoi le tunisien ordinaire a droit tous les jours. Le tunisien ordinaire a droit à la pollution, aux gros mots dans la rue, aux bousculades, aux disputes partout et pour rien du tout, … Mais le plus beau dans tout ça ou devrais-je dire le plus triste, c’est que je n’ai encore rien dit des vraies raisons encore plus profondes qui font qu’aujourd’hui j’aime pas la Tunisie ! je n’ai rien dit du manque de liberté, du 404 qui a tout gâché, du non droit à s'exprimer, de la vulgarité, du chômage, de l'éducation, de la mentalité des gens, de tout ce qui fait que je ne me sens plus chez moi ici bas, je suis étrangère dans mon propre pays voilà ! Maintenant je comprends pourquoi des tunisiens ayant vécu à l’étranger soient incapables de retourner à leur pays et de réintégrer cette vie chaotique ! Aujourd’hui la seule chose qui me tient à la Tunisie, c’est ma famille ! Je ne peux pas me séparer de mes parents, de mes sœurs, de mes bien aimés, autrement je n’aurais pas hésité à partir à l’étranger, tenter ma chance, faire une thèse en trois ans et non y passer une éternité comme ici dans ce pays où l’encadreur fait « connaissance » avec ton sujet le jour même de la soutenance, pas ici où tu dois galérer, courir, suer comme un chien pour obtenir quelques minables données, comme si ta vie et ta mort en dépendaient ! La Terre est grande, à quoi bon naitre, vivre et mourir dans un seul endroit ? Pourquoi ne pas sortir découvrir à quoi ressemble la vie sous un autre toit ?


2 commentaires:

Bon article. Sahhitek ya Primavera. Mais, il faut se battre pour améliorer le quotidien des Tunisiens en Tunisie. Ton article y contribue pour sensibiliser les lecteurs et les lectrices.Bravo, continue à écrire sur le quotidien des tunisiens,...Les générations futures pourront apprécier ou non les progrés réalisés.

 

Merci et bienvenue l'ami(e) :)

 

Enregistrer un commentaire