الأربعاء، 5 مايو، 2010

J'aime pas la Tunisie

Je l'aimais avant, quand j'étais assez jeune, assez adolescente et stupide  pour croire que la fierté d'un pays réside dans une équipe de foot qui a su aller jusqu'à la finale de la CAN 96, je l'aimais quand je voyais aux news ces pauvres gens à qui on distribuait des couvertures pour ne pas mourir de froid lors de l'hiver 98/99, je l'aimais quand mon père nous emmenait en voiture vers un voyage au sud du pays, quand je séjournais dans des hôtels chics, quand mon seul souci était d'être la première de ma classe ! Aujourd'hui je suis loin de la belle époque de l'insouciance et de l'ignorance, oui l'ignorance est parfois un vrai cadeau du ciel ! Ah j'ai oublié qu'on n'a pas besoin d'être savant pour répondre à la question : est-ce que j'aime la Tunisie oui ou non ? Non il vous suffit pour cela de passer une sale journée de préférence à la capitale en veillant à prendre au moins un moyen de transport en commun, plus c'est bruyant, plus c'est "bousculant", mieux ça vaut ! 

Bon, personnellement j'ai longtemps fuis cette question, je ne voulais pas y penser, je redoutais ma propre réponse, je voulais faire semblant de l'ignorer. Mais aujourd'hui je ne vais plus me taire : la Tunisie je ne l'aime pas ! J'aime pas la Tunisie à laquelle j'ai droit tous les jours et comment pourrais-je l'aimer alors qu'elle me montre chaque jour son visage laid ? La Tunisie qui pue, qui est sale, qui est corrompue, qui me fait du mal, je ne peux plus la supporter ! Je travaille en moyenne deux mois  par an rien que pour payer l'abonnement du bus qui me transporte de Bizerte à Tunis, seulement voilà ce bus n'a rien de confort-able, seul le prix est "confort" mais le bus ne l'est pas. On nous amène un bus "normal" qui passe par l'autoroute et voilà ! Pas mal de fois je ne trouve pas de place, même quand j'en trouve le bus tombe en panne, sinon c'est le conducteur fou à lier qui met la radio à fond et qui ose encore élever le volume dès que les mots magiques (ou devrais-je dire diaboliques) "foot" et "match" sont prononcés ! gare à celui qui ouvre sa bouche pour lui demander de baisser le son, il sera traité de sale con ! Ensuite, une fois arrivée à la fameuse station Bab Sâdoun, mes pauvres oreilles pas encore remises du vacarme du bus se heurtent d'emblée aux cris des louagistes qui n'ont aucun scrupule à aboyer leur foutue destination au moment même où tu passes près d'eux, c'est ce qu'il y a même de plus naturel chez eux ! Ensuite, puisque j'ai entamé mon boulot en janvier dernier j'ai eu droit à tous les tableaux possibles et imaginables que peut offrir la boue sur une chaussée, d'ailleurs c'est inutile de nettoyer ses chaussures ce qui vaudrait mieux c'est une bonne paire de bottes en caoutchouc comme j'en portais quand j'étais écolière. Bon pour ne pas exagérer les choses, je dois avouer que j'aime bien cette marche matinale, je peux faire abstraction de différentes contraintes sauf la vue des ordures sur le trottoir à quelques mètres du ministère de l'enseignement supérieur, à quelques dizaines de mètres du belvédère, non cela me dépasse! 


Maintenant cliquez des yeux, ouvrez, ça y est , c'est l'heure de  rentrer après une énième journée de travail ! Je vais effectuer le même trajet à pied sauf que les automobilistes semblent encore plus fous  le soir que le matin, normal ils sont trop pressés de renter chez eux ! Et c'est pas cette fille visiblement de mauvaise humeur qui va les empêcher de griller le feu rouge eh oui ! Elle n'a qu'à attendre que la route soit déserte pour traverser, un feu vert pour le piéton ça n'est pas fiable en Tunisie ! C'est pourquoi quand j'essaie de traverser j'entends presque rugir les moteurs de ces voitures qui me barrent la route, je m'étonne même qu'elles ne m'aient pas déjà écrasée et qu'elles me laissent le temps de passer ! Bon si je ne suis pas morte en traversant le passage piéton (ou ce qui en reste une fois que les taxis l'auraient occupé), j'aurais toujours une chance avec cet endroit, un parking situé en bas d'un échangeur, à la fin de la journée, quand tous les SDF, les anarchistes, les animaux mâles qui pissent debout auraient vidé leur vessie, quand l'urine de toute une journée se serait rassemblée pour m'accueillir en pleine figure, je pourrais aussi mourir suffoquée non à cause de l'odeur, mais parce que tous les jours je suis obligée de retenir ma respiration pendant au moins dix à quinze mètres ! Sinon j'aurais droit à de l'urine évaporée ! Or il se trouve que parfois je me hasarde à humer l'air avant de m'étouffer délibérément et là bonjour les mauvaises surprises ! L'odeur absente  au début,  me traverse d'un seul coup sournoisement au moment où je m'y attendais le moins ! Eh oui ça m'apprendrait à courir le risque ! Maintenant si j'ai survécu à la folie des automobilistes et au poison dans l'air, il faut que je traverse avec succès la Foule aux yeux braqués ! C'est elle cette masse d'individus plus fatigués les uns que les autres, qui attendent avec impatience surgir de l'infinité de l'embouteillage, de ce beau paysage qui s'étend à perte de vue, cette masse jaune canari, qui va les transporter collés les uns aux autres, s'accrochant à ses portes vers leurs demeures rabougries ! Mais en attendant le bus, ils  ont cette manie détestable d'occuper la moitié de la chaussée, je dis bien la moitié, alors moi comment je fais pour passer ? Soit je me faufile au milieu de la foule et je suis contrainte de "demander pardon" à des inconnus à qui je n'ai fait aucun tort, soit je me hasarde à passer en pleine chaussée sous peine de me faire renverser par un de ces automobilistes qui ne m'aurait pas achevé quand j'ai traversé le passage piéton ! Tout ça avec en prime les dizaines de paires d'yeux qui se posent sur moi, ah je les déteste ! j'aime pas qu'on me regarde avec insistance, j'en ai horreur ! Enfin j'arrive à cette foutue gare de Bab Sâdoun, j'aurais un billet pour le bus de 19h mais je tenterais ma chance dans celui de 18h30, si j'ai de la chance je trouverai une place sinon selon mon état je me suiciderai en acceptant de rentrer debout et avec un peu de chance, l'un de ces hommes va se rappeler qu'un peu de galanterie ça ne tue pas, il m'offrira sa place, je lui dirai non, il insistera, j'accepterai amèrement, je m'assoirai timidement, je l'inviterai en milieu de route à reprendre sa place mais il refusera gentiment, je serais gênée et je pleurerais intérieurement mais parfois quand la Tunisie me fatiguera plus je pleurerai littéralement, puis j'essuierai mes larmes car on est presque arrivés et que les lumières vont s'allumer !

هناك 8 تعليقات:

  1. J'aime beaucoup ce que tu as écrit
    Ca décrit parfaitement le calvaire quotidien par le quel on est obligé de passer

    J'imagine le luxe dans lequel vivent ceux qui ont des voitures , un luxe qui ne le réalisent pas autrement, ils auraient mieux respécté les pauvres piétons qui passent ces heures d'attente sous le soleil brulant et inspirant l'air intoxiqué par le gaz carbonique .

    ردحذف
  2. salam
    j'aime bien ton style de narration , je ne vais pas t'attaquer comme ont fait d'autres à cause du titre, je vais plutôt insinuer sur le fait que ce n'est pas seulement le cas de la Tunisie ... je te rappelle qu'on vit dans un tiers monde, il faudrait alors assumer ..et s'adapter malgré l'amertume qu'on sent ..
    j'ajouterais une autre option, un autre calvaire quotidien à ta liste :p personnellement durant mes 5 ans à la fac je prenais le bus, et je te raconte pas la peine et la haine qui coulent dans mes veines ( on dirait un poème :D) quand je prends le bus de 7h du matin..on te colle de partout jusqu'au harcellement discret .. ça me tue ! des fois je rentre en pleurant parce qu'il y a eu une bagarre juste à côté du millimètre carré où je me tenais debout, parce que j'avais à écouter toute sorte de grossièreté , et des fois à éviter certains coups de poignets !
    Maintenant, je suis payée pour mon stage , j'essaye de m'offrir un peu de luxe, je décide de prendre un taxi ! et quel luxe ! quand un homme trapu te colle et écarte ses jambes maudites en oubliant que la demoiselle qui s'assoit à son côté est toute contracturée ! le chauffeur qui se croit héros retire sa maudite cigarette et commence à semer son poison dans nos alvéoles déjà bourrés, et dès que tu lui demandes avec politesse et avec un air timide voire coupable d'arrêter de fumer, il te regarde droit aux yeux avec tout ce qu'il y a de haine la dedans avant de jeter sa cigarette pourrie dans la rue ! ainsi le paysage devient beau.. il ne manquait pas que ceci pour que le tableau s'achève..

    waw ! je me sens soulagée :D

    ردحذف
  3. coups de poings* ( je m'en suis rendue compte en relisant :p )

    ردحذف
  4. Wow! You are as always a joy to read even though the subject is very painful. This reminds me of the never ending mixed feelings I have towards my native country. It's better described as a love-hate relationship. I love it because it's part of me and who I am but I hate it for all its shortcomings. But then again, that's life. We love it when we are happy and we despise it when we are upset.

    One more thing I would like to add. You and everyone has the right to express their feelings toward whoever and whatever they want. You have the right to your feelings and you have the right to express them. Don't let anyone make you believe otherwise.

    LAX

    ردحذف
  5. Vous avez décrit la situation tel quel est ....
    bon une réalité a avaler sauf que le les choses changent et cela très loin ....pour simple raison: on garde les mauvaises habitutes malgrés l'evolution du monde entier par contre on traine encore et pour longtemps
    votre situation est un peu aisé par rapport au autres ...tu as un boulot déja pas mal ..... dans un monde le chômage reigne ........
    un monde a l'envers
    la tunisie ce n'est pas tunis grande ville et les gens ne se connait pas......
    avec la crise la nervosité grandit
    avec l'écart entre les gens (matériellement) tous est attendu
    l'effet de l'image est catastrophique
    un vis est crée chez plusieurs de tel façon il ne distingue pas...c'est mal heureux pour tous le monde
    surtout

    ردحذف
  6. @ Lili : salem ma chérie, oh la li quelle aventure :D et à propos de coups de poings j'en ai eu dans le métro lool un homme m'a délibérément placé un coup dans le dos hakéka cadeau ma3matlou chay :) bref t'as un joli style ma belle, tu devrais t'y mettre toi aussi :p

    @ LAX : merci l'ami tu peux compter sur moi pour ça, je ne me laisse pas intimider t'inquiète :D

    @ hamma : t'as évoqué un point sensible l'écart entre les gens eh oui.. mais c'est un autre sujet :p en tout cas bienvenue chez moi :)

    ردحذف
  7. Ay ! smella 3lik :))
    merci :blush: inchAllah :)

    ردحذف
  8. eh bon, si vous, vous les tunisiens vs ecrivez ca, alors comment vous visitent les touristes? en grande partie c est vrai, mais la Tunisie a aussi ces part bonnes, belles, j ai vu tt ca en touriste...............

    ردحذف