Ce grand corps malade




Ici je ne parle pas des criminels, je ne parle pas des assassins, ni de ceux qui ont stigmatisé cette religion à laquelle ils n'appartiennent plus, par bêtise ou à dessein. Non je ne parle pas de ces homosapiens qui ont cessé d'être musulmans à la minute même où ils ont écoulé du sang innocent, à la seconde même où ils ont égorgé des hommes comme on égorge les moutons, ou pis encore, de la pire façon ! Je ne parle pas de ces criminels, mi animal, mi cannibale, de ces "choses" qui n'ont pas juste cessé d'être musulmans, mais qui ont cessé d'être "hommes" tout simplement ! Ce n'est pas tout à fait là notre maladie, ce grand corps malade ne souffre pas de ces hors la loi, de ces collectionneurs de têtes, de ces crucificateurs d'hommes à l'aveuglette, de ceux qui ont arraché leurs coeurs et enterré leur humanité. Ceux-là ne sont qu'une minorité, l'incarnation même de l'ignorance, de la violence, de la stupidité, l'émanation crue de la bestialité ! Je ne parle pas de ces énergumènes sans cervelle et sans coeur, se baladant avec leurs épées semant le chaos et la terreur ! Je vous l'ai dit ils ne représentent malgré tout qu'une minorité. Nos maux proviennent plutôt de cette majorité, de ces gens comme vous et moi vous savez ! 

Notre grand corps malade souffre de ces gens ordinaires, inoffensifs en apparence, de ces "girl's next door", de ces musulmans qui sont "réglo", qui paient leurs impôts, qui font le Ramadan, qui font même la prière, qui ne volent pas, qui ne tuent pas, qui respectent la loi, qui ont la foi, des gens très gentils parfois, et tellement "sympa" mais ce sont eux la source du problème et le pourquoi, le croirait-on ou pas !

Ce sont cette fille qui ne prie que pendant le mois de Ramadan, et qui le matin du Aid se prépare vite pour aller à la Mosquée, qui peste et qui tempête contre tous les membres de sa famille parce qu'à cause d'eux elle va être en retard ! Effectivement la prière est déjà faite, elle rentre toute furieuse et mécontente, et ne prie plus... jusqu'au Ramadan qui suit.

C'est cette femme aussi, qui comme sa fille prie puis oublie .. dans la même journée elle est capable de prier et puis de laisser tomber, la prière est devenue pour elle un évènement qui survient un peu accidentellement, au gré du hasard, à la merci des humeurs !

C'est cet homme qui s'offense parce que sa nièce voilée refuse de se découvrir devant ses cousins, elle lui parle de ce verset, il a soixante ans et il ne le connait point!

C'est cette femme qui a prié durant tous les soirs de Ramadan, tous les soirs tarawih jusqu'au bout, larmes et invocations, et qui une fois le mois saint passé revient à ses bonnes vieilles habitudes : prières retardées, commérages et disputes sans pitié, mariages mixtes et soirées au festival, comme si Dieu n'existait que durant le mois de Ramadan !  

Ce sont toutes ces voilées en jean moulant, chemises courtes et robes serrées, parfum flottant, make up complet et chaussures à talons tambourinant dans les rues, s'affichant sur les murs bleus de tout le monde et de n'importe qui !

C'est ce père qui permet à sa fille de se pavaner en mini jupe et de montrer ses belles jambes à qui veut les regarder, et c'est ce père même qui veut voter pour ce parti dit islamique voire islamiste !

C'est cette grand-mère comblée, femme voilée, ex cadre dynamique, qui aime Bourguiba et respecte sa mémoire, l'adulant, l'adorant, ignorant ses crimes envers l'islam qu'elle adore !

C'est ce père de famille quarantenaire, qui veut que sa femme porte le voile pour qu'il fasse lui la prière. Cela fait dix ans que sa femme porte le voile, qu'elle fait la prière, lui est toujours aussi féru de films indiens, il y passe toujours des heures après ses journées de labeur.

C'est cette femme voilée qui une fois dans un mariage non mixte oublie sa candeur, dévoile tous les charmes de son corps, sans retenue et sans pudeur ! Elle danse comme une danseuse orientale, entrant dans un état de transe et d'excitation comme un forcené en cavale !

C'est cette femme voilée ou pas, qui une fois dans le hammam dévoile toute la nudité de son corps ! Elles sont de tous les âges, de toutes les dimensions, sans vergogne et sans pudeur !

C'est cette fille qui sur la plage porte des sous-vêtements devenus soudain "vêtements", ne choquant personne puisqu'elle est au bord de la mer. Je me demande pourquoi les mêmes vêtements qu'aucune femme n'accepte de porter dans la rue, qui font rougir encore les jeunes mariées devant leurs maris, ces filles là trouvent normal de les porter à la plage ! Comment mesdemoiselles et mesdames a-t-on pu endormir vos consciences et vous mentir à ce point, réveillez-vous endoctrinées! Ce que vous portez ne s'appelle pas bikini, cela s'appelle une culotte et un soutien gorge, on vous a menti ! 

C'est cet homme qui a fait une omra au mois de Ramadan, et qui se dispute dans les tribunaux avec son voisin pour un malheureux bout de terrain!

Ce sont ces gens comme moi qui sont un peu jaloux, un peu méchants parfois. Ce sont des gens comme moi qui n'arrivent pas à se concentrer dans la prière, qui ont trop la flemme d'écrire un petit bout de message qui peut servir, qui peuvent mettre à l'épreuve les êtres les plus chers à leurs coeurs, qui manquent de patience, qui souffrent de nonchalance, qui ne veulent même pas prendre le téléphone pour appeler cet oncle si proche et pourtant si loin, qui ne se donnent pas la peine de prier comme il faut pour cette cousine qui s'obstine, des gens qui apprennent le Coran puis l'oublient, des gens un peu perdus!

Ce sont tous ces gens qui se contentent de peu en matière de religion, en matière d'accomplissements, qui ne veulent pas se "déranger" pour les autres, qui n'acceptent pas de donner de leur temps, de prendre des risques, ou de perturber ne serait-ce que peu leur train de vie paisible et sans grandes émotions ! Des gens qui pleurent à la vue des enfants de Gaza puis refusent de se séparer de leur drogue de Coca Cola et de leur Nutella (la meilleure façon de bousiller votre santé by the way). Ce sont ces grandes masses de gens sans poids, sans trace, sans espoir de construire...  sauf peut être une maison ! Ce sont ces troupeaux de moutons consommateurs de leurs vies et de leurs instants, suivant la vague, ne nageant jamais contre le courant ! 

Tiens ça me rappelle quelqu'un, j'en connais un qui a nagé contre le courant, je l'ai toujours imaginé en train de nager dans une mer agitée, rencontrant des dizaines et des milliers de nageurs, le Mouhajer des temps modernes, celui qui a quitté la France, fuyant à contre sens. Il y a des paroles que l'on n'oublie pas, et je n'oublierai jamais ses paroles là:

- Où veux-tu aller ? Quel pays aimerais-tu visiter ? 
- Tous les pays que j'aime visiter, tous ceux qui me font rêver sont en guerre ou dans le chaos : Palestine, Iraq, Syrie, Egypte, Yemen.

Jérusalem? Je ne veux pas la visiter via Israel avec mon passeport français, si je vais en Palestine c'est en soldat, l'arme à la main!

Mon passeport français je l'ai coupé en mille morceaux avec une paire de ciseaux. Le pays qui ne m'accepte pas en tant que tunisien je l'envoie valser, je n'ai pas besoin d'y aller! Et à long terme, j'aimerais me débarrasser de la nationalité française ! 

Je suis minimaliste, je n'ai besoin de rien. Ni d'une cravate, ni d'une montre, ni de lunettes de soleil, ni d'un portefeuille, ni de ces vêtements où est marqué la marque et le logo, je ne suis pas une pub ambulante !



Je ne pensais pas du tout que cet article allait prendre ce tournant, que j'allais me retrouver en train de parler de cet homme que Dieu m'a fait l'immense privilège de rencontrer ici même grâce à ces lignes, que dis-je ? à ces sentiments que je venais déverser ici dans ce coin perdu de cet immense océan qu'est Internet! Il me tuera peut être, mais je prends le risque. Pardonnez cette parenthèse qui j'espère sera bénéfique. Oui il y a des gens qui envoient valser l'euro, le confort et l'argent. Il ne suffit pas de manger de la viande dite halal, de trouver une petite salle de prière et d'envoyer quelques sous à Baraka City, être musulman c'est avant tout être fier et digne. Vivre au milieu des plus racistes des mécréants, se faire insulter tous les jours directement ou indirectement dans la rue, dans les médias, au travail et baisser la tête juste pour toucher les allocations, juste pour amasser de l'argent, juste pour construire une maison au bled, ce n'est pas ce qu'on appelle être musulman ! J'aurais dû laisser ce sujet pour une autre fois, mais de toute façon c'est lié à ce dont je viens vous parler.

Ce grand corps malade souffre de gens paresseux, de gens lâches, de musulmans fainéants, d'âmes médiocres, de coeurs malsains, de ce mot arabe qui résume tout : الغفلة. Cherchez la traduction amis francophones, moi je ne peux pas la trouver ! 

Le fait de ne rien faire c'est déjà un crime, le fait de ne pas agir, le fait de ne pas réagir, de ne pas parler sous prétexte que c'est une fitna, que les gens sont têtus, qu'on va me regarder de travers, que je ne suis pas responsable de ce que font les autres, que tout est clair, que tout le monde le sait, que je veux éviter les conflits, que j'ai pas le temps, que ... toutes ces excuses sans fin qu'on est capables de s'inventer pour endormir encore un peu nos consciences déjà endolories le temps de regarder deux ou trois saisons d'une série américaine abrutissante ou de lire la trilogie Twilight en se prenant pour un intellectuel et en remerciant Dieu parce qu'on aime les livres ! 

Ne pas faire est déjà un crime, peut être le plus grand, un crime que les prières ne sauraient effacer ! Tu n'as pas besoin de tuer quelqu'un ou de voler le voisin pour mériter la colère de Dieu, ne rien faire quand le sang musulman est devenu le moins cher et le plus répandu sur terre, quand on est devenus des parasites vivant des inventions des autres et consommant leurs technologies, quand le monde entier n'a jamais autant souffert du matérialisme, de l'individualisme, du consumérisme, de l'injustice et du racisme, ne rien faire c'est participer à tous ces crimes! Quand on sait que le message de l'islam est universel, que l'Islam ne sert pas juste à rendre meilleure la vie des musulmans, mais la vie des non musulmans, de tous les hommes, voire de tous les êtres vivants ! Le monde a besoin de l'Islam et pendant ce temps ? Nous autres musulmans loin d'appeler les autres à le découvrir, nous faisons tout pour en dégouter le monde, nous passons à coté de l'essentiel de notre religion : la compassion, l'amour, propager la justice, perpétrer la liberté, travailler, lire, écrire, produire, servir, vivre à la fin ! 

Puisse Dieu nous pardonner, puisse Dieu nous aider pour que nous servions cette religion qui souffre plus de ses adeptes que de ses ennemis ! Amen!

6 commentaires:

A lire ton billet, je me pose sérieusement et foncièrement la question: vis-tu réellement en Tunisie?
Car ton réquisitoire semble si axé sur deux choses - à savoir prière et voile- que je me demande sincèrement si tu ne vis pas dans une sorte de "gated community" où tout le monde est tellement gentil et correct, que tu ne trouves d'autres problèmes à soulever qu'une adolescente en mini-jupe ou une fille qui fait ses prières selon les velléités de son état hormonal..

Car lorsque je me rends au boulot, lorsque j'assure une garde aux urgences, lorsque je fais un tour au marché, ou que je vaque simplement à mes tâches dans mon lieu de travail, je me rends compte que ce que tu décris est loin d'être les fléaux dont souffre notre société musulmane.
Peut-être est-ce la nature de ton travail qui te confine derrière un bureau, loin du vacarme de la populace (lucky girl au passage !), qui fait que tu ne sois pas si désabusée que je ne le suis.
Car quand tu vois un bébé développer une infection sévère à cause de la négligence et d'un nursing insuffisant, ou un malade sous oxygène attendre des heures sur un brancard alors que l’ambulancier est parti faire des courses personnelles, quand les médicaments deviennent indisponibles dans les pharmacies des hôpitaux (et que certains malades en MEURENT) alors qu'ils se vendent par le personnel médical à la porte de ceux-ci, quand on traite les patients de l'étatique comme du bétail alors qu'on réserve des chambres VIP aux patients du privé, quand marcher dans la rue sans se faire draguer devient mission impossible, quand tu te rinces l'oreille chaque matin au volant des propos grossiers échangés entre les conducteurs, quand les enseignants ont besoin qu'on les enseigne, quand tu te rends aux administrations tunisiennes..

Et là encore ce ne sont pas de vulgaires vagabonds de 7ay elmallassin. Ce sont tous des gens « next door » comme tu dis, mais dont tu apprécierais la pratique religieuse fervente : ils font les cinq prières à temps, ils vont au Tarawih tous les ramadans, et se vantent même d'avoir visité Mecque à plusieurs reprises. Des gens trop fiers de leurs pratiques « irréprochables » pour se remettre en question, trop focalisés sur la prière et le jeûne, butant excessivement sur les femmes et le sexe, et omettant justement le vrai sens de ces pratiques et la véritable vocation de l'Islam.

Ce que je conteste alors dans ton billet est ton diagnostic déplacé vis-à-vis de "ce corps malade", un peu comme un médecin qui s'est acharné à traiter une urticaire chez un patient qui souffre d'une leucémie sous-jacente..

Et non, la foi n'est jamais complète et parfaite dès sa naissance. Elle grandit petit à petit, en se nourrissant justement de ces instants -aussi éphémères et orphelins qu'ils soient- qu'on voue à la volée au bon dieu, de cette prière même occasionnelle qui traduit la reconnaissance et le regret, de ce mois saint où l'on se repent ne serait-ce que momentanément, de ce voile même imparfait mais qui demeure toujours un pas positif vers une meilleure pratique religieuse.
À toi alors de motiver ces personnes, de les encourager à faire mieux, à fortifier leur foi, à amarrer leur croyance et surtout à ne pas s'arrêter à la première moitié du verset {وأقم الصلاة إن الصلاة تنهى عن الفحشاء والمنكر}
Mais les fustiger en dévalorisant les bonnes pratiques qu'elles ont déjà acquises. Trop de négativité je dirai..

Léo (qui d'autre écrit ces foutus longs messages :D)

 

Ma chère Léo, tu ne m'as donc pas oubliée ?! :p ça me fait plaisir de te lire, et oui tu devrais encore écrire plus que ça, tu devrais avoir ton espace perso !

Tu as peut être raison, je ne vois du monde qu'une infime partie, le comportement des chauffards, voire des piétons dans la rue je connais ça aussi, mais si j'étais dans le domaine médical j'aurais écrit des livres lol, je dis toujours à mes amies que leur domaine est une vraie mine pour les idées, c'est vraiment very inspirationnal, vous voyez le3waj à l'état pur ! :D

Vous êtes en contact direct avec des gens malades ou de mauvaise humeur, et je ne parle pas que des patients :D الله المستعان et j'invoque Dieu pour qu'Il vous donne la force pour faire ce que vous faites tous les jours !

Il est vrai que j'ai insisté dans ce billet sur le voile .. c-à-d en quelque sorte sur la pudeur ! Que veux-tu ma chère Léo, je serai toujours choquée de la nudité et de la vulgarité de certaines femmes, parce que je ne comprends pas que l'on puisse aller contre la nature et contre les préceptes de l'islam. SI l'on croit en Dieu et l'on se dit musulman comment peux t on Lui manquer de respect à ce point, voire L'oublier ?! Il ne s'agit pas juste de voile ou de bikini, il s'agit de FOI ! Celle qui porte le voile le fait parce qu'elle croit en Dieu et en Son message assez pour cacher ses cheveux, celle qui porte la mini jupe le fait parce qu'elle a la foi faible et/ou qu'elle soit très mal informée, je suis désolée ! Et à partir de là la tenue c qq chose d'important, en plus je ne parle pas de gens qui s'habillent décemment sans pour autant mettre le voile, je parle de gens qui s'habillent de façon vulgaire et dégradée, de gens qui vendent leurs corps à qui le voudra !

Ensuite la prière, tu peux pas "m'en vouloir" de parler de prière, si l'on est pas capable d'avoir ce lien sacré avec Dieu alors on est très perdu et très loin du compte ! Donc la prière et la pudeur méritent à mon sens que j'en parle, j'ai cité d'ailleurs d'autres fléaux dans ce billet et dans un billet précédent en arabe, j'ai essayé de parler de "tout", et puis j'écris au feeling que veux-tu ?

Mais au final je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis vers la fin, et je me sens encore plus responsable envers mes frères et soeurs. Ce que tu appelles "négativité" moi je l'appelle un ras le bol de la médiocrité, marre de l'à peu près, marre de la schizophrénie des musulmans sous tous ses aspects, voilà !

أما عن تشخيص المرض فسأقولها بالعربية : سرطان الأمة هو الغفلة والرضا بالقليل واتباع الهوى وطول الأمل ثم التمني على الله

ألا إن سلعة الله غالية !

 

PS. tu seras encore plus "choquée" ou désemparée de mon prochain article :p

 

Je ne t'ai jamais lu quelque chose qui m'ait choquée. Là donc je suis un peu curieuse: vivement ton prochain article!
En fait, je passe régulièrement, et j'ai tout adoré depuis "j'ai quelque chose à te dire" (qui était meilleur qu'une séance de thalasso :D) jusqu'à "ما لم أقله في رمضان " en passant pas "poubelle TV" et "الحاجّة مليكة وأخواتها".
C'est juste que je suis taquine de nature et ne commente que pour débattre. :D

Au milieu de tous ces blogs culinaires ou de maquillage et ongles, merci beaucoup d'être une femme à l'esprit intéressant.

 

Leo si t'es encore là je te dédie ce hadith, pour que tu saches pourquoi j'insiste sur le thème de la pudeur, entre autres problèmes que je n'omets jamais de citer, si t'as bien lu mes derniers articles et même celui-là :

إِنَّ لِكلِّ دِينٍ خُلُقًا ، و خُلُقُ الإسلامِ الحَياءُ
الراوي: عبدالله بن عباس و أنس بن مالك المحدث: الألباني - المصدر: السلسلة الصحيحة - الصفحة أو الرقم: 940
خلاصة حكم المحدث: صحيح بمجموع طرقه

et j'ajoute

عَنِ ابْنِ عُمَرَ رَضِيَ اللَّهُ عَنهُمَا قَالَ: قَالَ النَّبِيُّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيهِ وَسَلَّم: «الـحَيَاءُ وَالإِيمَانُ قُرِنَا جَمِيعًا، فَإِذَا رُفِعَ أَحَدُهُمَا رُفِعَ الآخَرُ» .

et encore

وَعَنْ أَبِي هُرَيْرَةَ رَضِيَ اللَّهُ عَنهُ: عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيهِ وَسَلَّم قَالَ: «الإِيمَانُ بِضْعٌ وَسِتُّونَ شُعْبَةً، وَالـحَيَاءُ شُعْبَةٌ مِنَ الإِيمَانِ» .

Bien sûr الحياء ne concerne pas seulement les habits, mais le fait d'avoir honte de faire ce que Dieu n'aime pas, voilà !

A bon entendeur ^^

 

qui te dit que c'est toi qui a raison et les autres ont tort, à mon avis deux qualités sont nécessaires pour que notre société arrive à se soigner de ses maux, le respect et la modestie.

"Personne ne peut prétendre à la vérité absolue"
"Ne juge pas et tu ne sera pas jugé"

pourquoi y'a un jugement après la mort, y'a le paradis et l'enfer, pcq c'est dieu et seulement dieu qui a ce droit. un humain ne peut se permettre en aucun cas de jouer ce rôle. et puis c'est quoi tous ces préjugés sur les apparences, qui te dit que tu est meilleur qu'une fille qui n'est pas voilée par exemple.
la pratique de la religion est une affaire personnelle, la manière de vivre d'une personne est le résultat de son vécu et/ou de ses convictions que tu connais pas et que tu n'a pas le droit de lui imposer ta propre vision ou tout "simplement" de le critiquer comme si tu es un être supérieure.
enfin je trouve dommage qu'une personne qui s'exprime aussi bien en écriture porte son acharnement dans une mauvaise direction et avec une vision simpliste.
(un Slim de passage)

 

Enregistrer un commentaire