Mama


La maitresse d'école, les yeux rouges de fureur se tourna vers la petite écolière et lui demanda : "comment peux-tu te présenter à l'école dans cet état, avec des cheveux ébouriffés et un sale tablier ? Où est ta mère ? " Mais la fillette loin d'être intimidée rétorqua avec assurance : "maman travaille, elle s'occupe de moi comme elle peut". La maitresse resta interdite pendant un moment puis comme inspirée, elle se tourna vers ma sœur  jumelle et moi et nous demanda : "Et vous ? Est-ce que votre mère travaille ? " Elle n'attendait pas de réponse en fait, elle savait très bien que ma mère travaille comme professeur dans le lycée le plus prestigieux de la ville. Mais il fallait quand même lui répondre ce que nous fîmes en chœur : "Oui !". Et là, la maitresse lança à l'autre fille un regard triomphal et s'écria : "Tu vois ? Leur mère travaille et pourtant regarde comme elles sont soignées, comme elles sont bien coiffées, parfumées, admirez leurs tabliers éclatant de propreté ! Leur mère devrait se lever tôt pour les préparer ainsi et les envoyer à l'école telles deux fleurs florissantes !" La maitresse se tourna enfin vers nous et nous dit la phrase qui restera à jamais gravée dans ma mémoire et que je répèterais un jour à mes petits enfants : "Votre mère est une mère exemplaire ! Votre mère mérite un prix présidentiel !" Pauvre maitresse, elle était hors d'haleine, elle nous enseignait le français (nous étions en troisième année primaire) mais elle a dit ceci en arabe ! Ma sœur et moi étions à la fois étonnées et contentes, enfin quelque chose d'intéressant à raconter à la rentrée de l'école ! Ma mère va en être fière !

Ma mère ! Ceci est une petite introduction pour parler de toi ! Tâche ô combien difficile ! Ceci va être le texte le plus dur que j'aurais jamais à écrire ! Oser te décrire ? Je ne saurais prétendre y parvenir, il me faudrait pour cela écrire et écrire ! Mère par où commencer ? Par le jour où le médecin t'as appris que tu attendais non pas un mais deux bébés ? je te vois marcher le cœur battant à un mois de l'accouchement,  savoir que tu portais en toi deux enfants cela n'avait pas dû être facile,  ça a dû même  être terrorisant !  Puis vint le moment fatidique où ton corps allait se libérer de son fardeau, ma sœur est venue au monde, puis moi avec  avec vingt  minutes d'écart interminables ! Que dire  ensuite des nuits blanches  que tu as passé à nous dorloter à nous chouchouter, à parcourir des dizaines de fois la véranda sans que nous daignons dormir et te libérer de ton martyr ! Je ne saurais décrire toutes les tâches que tu as faites pour nous tous, tout le mal que tu t'es donné pour concilier entre ton rôle au lycée et celui au foyer, combien tu as sacrifié de ta force, de ta jeunesse, de ta santé pour que jamais mes sœurs et moi nous ne manquions de quoi que ce soit, au lycée tu t'acquittais de ta tâche à merveille, à la maison tu te privais de tant de choses pour nous ! Jamais tu ne nous as laissées sentir le poids de ton absence, jamais tu ne nous as négligées au profit de ton travail, quitte à aller sans déjeuner, quitte à passer des jours entiers sans fermer l'œil, sans te reposer ! Que dire mère ? Tu es exceptionnelle, aujourd'hui j'ai 27 ans et tu continues à me choyer comme si je n'avais que 7 ans, chaque soir tu viens me chercher à la rentrée du boulot, puis tu me prépares mon diner sur un plateau, enfin tu me prépares le déjeuner du lendemain avec tout l'amour qui est tien ! Et quand j'essaie de te délivrer de l'une de ces corvées tu te fâches, tu tiens à me faire plaisir, me servir est un plaisir pour toi ! Mère tu es vraiment exceptionnelle, durant mes longues années d'études tu étais toujours avec moi, les distances nous séparaient mais chaque jour j'avais droit à tes plats délicieux ! Ton zèle n'a pas de limites, ta générosité n'a pas de frontières, tu nous as comblés par ton dévouement aveugle, ton affection, l'amour par le geste ! Car c'est ce que je retiens de toi au final : l'amour par les faits, par les gestes, tu nous as tellement aimés que tu t'es sacrifiée sans jamais compter ! Il parait que c'est le propre de la mère, mais ma modeste expérience ici bas m'a montré que toutes les mères ne sont pas comme toi ! Ma maitresse avait raison : tu es une mère exemplaire, un exemple de fidélité, d'abnégation, d'attention, d'amour inconditionnel !


Mère grâce à toi j'ai réussi mes études, grâce à toi j'ai aimé la  lecture et les livres, grâce à ta patience j'ai acquis des bases solides qui m'ont sauvé lors des moments de solitude, quand ma paresse m'isolait du monde, les bases que tu m'as inculquées sont là pour me soulever ! C'est pourquoi je n'ai connu que le succès, j'ai hérité de ton intelligence mais pas de ton esprit laborieux, je suis une "oblomovic" comme tu me le dis parfois ! Bref le fait est là : pour moi tu es l'être le plus cher au monde ! Je te l'ai déjà dit et je te le répète en ce jour où tu es devenue soixantenaire ! Puisse Dieu te garder pour moi, pour mes sœurs et mon père, pour tous ceux qui t'aiment, qui te chérissent, qui veulent faire de toi leur bonheur ! Que Dieu te garde pour tes petits enfants , qu'ils puissent profiter de ta sagesse et de ton affection ! Maman tu as beaucoup souffert tout au long de ta vie, tu as vécu intensément, toujours en mode action, tu étais une élève studieuse laborieuse acharnée intelligente, tu as été une fille tellement fidèle à ses parents, puis une femme tellement dévouée pour sa famille et enfin une enseignante qui a gravé son nom en lettres d'or dans un lycée où tout le monde te respecte ! Partout où tu vas on t'accueille à bras ouverts, tu as laissé une empreinte sur des milliers de personnes, de génération en génération, 36 ans de service, une ancienne combattante comme tu aimes bien le dire, mais surtout une mère avec tout ce que le mot a de sens ! Maman aujourd'hui tu es fatiguée,  tu te sens usée, mais laisse moi te féliciter pour l'excellent parcours que tu as fait : tu as réussi ta mission à merveille, regarde le fruit de tes sacrifices nous avons toutes réussi nos vies et ce grâce à toi et à mon père ! Maman sois fière !


Maman je t'aime, je t'adore, je m'excuse pour cet essai si médiocre, la barre est trop haute je suis submergée par l'infinité ta bonté et je ne saurais te décrire à juste titre ! Alors je dirais simplement que Dieu te bénisse, que Dieu te garde pour nous tous en bonne santé, toujours avec le sourire radieux et les yeux pleins de bonté ! Tu as toujours été jeune, on ne t'as jamais donné ton âge et aujourd'hui plus que jamais tu incarnes la force et la vigueur ! Maman de tout mon cœur je te souhaite le bonheur, que ton chemin soit parsemé de fleurs, que tu nages dans la joie et la bonne humeur ! Maman mon amie et ma sœur, tu es ce qui m'est arrivé de meilleur !

6 commentaires:

hajer Bouzaouache

vraiment émouvant , j'ai été très touchée par cet "essai médiocre" comme tu dis
tu as pu écrire ce que je ressent et ressent toutes les filles maintenant grandes et qui ont si bien observé leur mère pendant des années et peuvent mieux l'exprimer aujourd'hui surtout quelles sont à leur tour maman

moi ma mère une petite tunisienne musulmane enracinée dans ses valeurs culturel et ses traditions a pu préserver son intérieur et ce quelle est vraiment pendant toutes ces années de fatigue et d'acharchement . elle est restée un vrai ange avec une grande douceur du début jusqu'a la fin
je l'admire pour ca car je sais que c'est très difficile de le réussir

 

That is simply beautiful! I congratulate your mother for two things, her sixtieth birthday and especially for having a daughter like you.

LAX

 

Jolie parcourt d'une mère combattante et très magnéfique fillette reconnaissante ....
que dieu te garde ta mère
finalement d'ou vient le lionceau :d'un roi appelé lion et lionne
pour le travail d'une mère : question d'organisation et accord complet entre deux
c'est lourd
c'est trés fatiguant
mais la récompance mérite

 

je sais pas pourquoi ,mais ça ma fait PLEURER...
que dieu la garde pour vous

 

@ Hajer : d'abord bienvenue et puis merci pour le commentaire que Dieu te garde ta mère en bonne santé :)

@ LAX: thank you friend !

@ hamma : merci et oui il faut de gros efforts pour concilier entre travail et famille ! c'est pourquoi le meilleur domaine pour la femme est l'enseignement !

@ loolood : bienvenue ma chérie, merci pour le commentaire, ça t'a fait pleurer parce qu'en me lisant tu as pensé à ta propre mère Rabi y5allihelek :))

 

pardon M...
la femme trouve sa place dans la majorité des domaines mais a des conditions :
1 - l'autre l'accepte sans pré..........
2 - elle n'exagère pas en utilisant son féminisme
car le service ne supporte pas le ralenti....
chaque domaine a ses qualités et defauts ..d'ailleurs l'enseignement il suffit de voir le temps rester debout et face a une trentaine d'enfant multiplier par le nombre d'année de travail....... tu a un bon cas chez toi ....
juste pour te dire.............merci

 

Enregistrer un commentaire