Mon coeur est au pays des merveilles (ép8)


Médina Arabie Saoudite le  24/03/2010

Coup de fil matinal de ma mère, c'est l'anniversaire de mon père et je l'ai oublié tout bonnement ! Ensuite au programme shopping, l'Euro qui dégringole à mon plus grand "bonheur". L'après-midi shopping aussi, la routine de tous les jours ! La routine ? Pas si sûr! Cette fois ma tante nous a accompagnés mon père et moi, de toute façon les centres commerciaux étaient à deux pas de la mosquée, l'entourant de tous les côtés,  et comme d'habitude, on n'a pas vu  le temps passer. Il commençait déjà à faire sombre au dehors, l'appel à la prière était imminent, mon père nous a quittées et il est parti précipitamment. J'ai cherché une issue, des escaliers, mais il n'y avait que des escalators. J'aurais pu chercher encore et trouver mais il était tard, j'ai dit à ma tante : on n'a pas le choix, allons y. Pauvre tante elle détestait les escalators, ce jour là elle a failli tomber plus d'une fois mais mon père la tenait bien, parfois un vieillard encore en forme (serait-ce le début d'une histoire : l'amour à plus de 70 ans ?) lui prêtait bonne main, à chaque fois on échappait à la catastrophe de justesse. Mais pas cette fois, non pas cette fois. Alors je vous fais un dessin :

J'avais plein de sacs, je les ai tenus tous de la main droite et de l'autre j'ai tenu ma tante, je lui ai dit allez tu vas poser tes pieds  en même temps que moi et vite fait, n'aie pas peur.  J'ai cru vraiment qu'elle s'est entrainée suffisamment cette après-midi pour réussir cette ultime épreuve. Eh bien figurez vous, il ne lui a pas fallu plus d'une seconde pour tomber dès la première marche, m'entrainant presque avec elle. La pauvre s'est retrouvée étendue de tout son long la tête en bas, les pieds en haut et l'escalator qui l'emmenait toujours en .. haut! J'étais partagée entre le rire et l'inquiétude, comment arrêter ce manège ? Comment allait-elle s'en sortir une fois arrivée au bout de l'escalier ? Pauvre vieille femme, c'est moi qui l'ai encouragée à monter ! Je regardais incrédule la scène tragicomique, je croyais vraiment la tenir mais c'était trop compliqué avec les sacs qui m'encombraient en plus. Heureusement que deux hommes en uniforme ont accouru, ils ont essayé de la relever, moi aussi j'ai essayé de les aider tout en montant toujours et encore mais c'était très difficile. Deux hommes et une femme ça n'a pas suffi pour relever une vieille dame de plus de 70 ans étendue de tout son long sur un escalator en marche ! Enfin  hallelujah ! Quelqu'un a arrêté la machine infernale, c'est là qu'on a pu la dégager. Je souriais à la dérobade tout en remerciant ces hommes, ils lui ont proposé de s'asseoir sur une chaise pour se reposer mais la bonne femme a dit qu'elle allait très bien et qu'il fallait se dépêcher pour ne pas rater la prière du Maghreb. C'était à peine croyable, après ce qui lui est arrivé elle se fichait de son état, elle ne m'a même pas fait le moindre reproche, elle riait de sa propre mésaventure et moi du spectacle incroyable auquel j'ai pu assister, je m'en suis sortie avec une petite égratignure au poignet, une égratignure dont la cicatrice m'est devenue très chère depuis et qui a disparu complètement avec le temps ... à mon plus grand regret. 

Pauvre tante, cet incident lui a valu de ne pas pouvoir visiter le prophète sws ne serait-ce qu'une fois. La mission était déjà assez compliquée comme ça, il ne fallait pas moins d'une heure de marche et une longue attente pour espérer accéder à la Rawtha. Ce soir là je suis allée toute seule encore une fois et je ne m'en plains pas. Ce soir là cependant il y avait beaucoup de femmes bien plus que la nuit dernière. Quand j'ai pénétré à l'intérieur une fille tout en noir m'a demandée de quelle ethnie j'étais, arabe ? oui ! Va t'asseoir avec les arabes. La façon avec laquelle ces agents assuraient l'organisation de la mosquée et des visites était tout simplement impressionnante. J'étais agréablement surprise par leur degré de professionnalisme, c'est ainsi que vu le nombre élevé de visiteuses ils nous ont répertoriées comme suit : Arabes, Indonésie, Turquie et je ne me rappelle plus quel autre groupe. Les turques étaient à l'intérieur de la Rawtha, il fallait patienter et attendre sagement son tour, autant en profiter pour lire du Coran, oui mais comment se concentrer avec ces cris perçants, déchirants ? D’où viennent-ils ? Je me suis approchée et j’ai vu une jeune femme un peu forte, le corps secoué par des spasmes convulsifs, le visage crispé par la douleur, criant par intervalles. Elle souffrait de je ne sais quoi et j’ai beau essayer d’imaginer ses souffrances, je ne pouvais pas les comprendre. Sa vue m'a tellement bouleversée que je me suis éloignée et ma mère me manqua soudain ! C’est ainsi qu’assise par terre, adossée à un mur, j'ai pleuré doucement, silencieusement. Je me sentais comme une enfant abandonnée, perdue, écrasée par la foule, et cette femme qui n'arrêtait pas de pousser ses cris à fondre le cœur. Mon Dieu que je suis seule !


6 commentaires:

سلام بريمافيرا :

كل ما نلقاك تبكي يدي تكلني على
"tirer les joues " لول
على كل نشالله عمرة مقبولة والعاقبة لحجة :)

 

wa layka assalem wal ra7ma banafsaj :D

loool dima cheded s7i7 ? béhi je vais plus pleurer, promis lool

émin wa laka methloh inchAllah :)

 

à la fois tu m'as fait rire et cela m'a émue! et pr une fois j'excuse tes larmes! ou je les comprends =)
incha Allah fi 7aja lia w lik! 9oul émine!!!!!

 

تي لا عاد ... قتلك ما عادش نبكي ... فرغ قلبك خليه يقعد ديمة أبيض :)
نشالله ربي يسهل في أقرب وقت على جميع الناس ... أما بصراحة ما عجبنيش التمييز إلي عاملينو (عرب ، اتراك ، ...) على خاطر من بين الفوائد (الدوافع ربما) متاع الحج والعمرة هي إختلاط المسلمين من جميع أنحاء المعمورة !

 

My friend, I am going to send a gentle blame in your direction this time (something I haven't done before). Yes, you could argue that I have a particularly soft spot for our elders but the truth is that you are the sole responsible for the unfortunate misadventure that your ant found herself in. I felt myself cringe when reading that part of your article.

I am sure you felt horrible about that incident and I am equally sure that no one here claims to care about your ant anymore than you do but what I couldn't understand is how you somehow found that a bit funny.

Please don't mistake my words for a mean-spirited comment, on the contrary I consider you a dear friend and as such I allowed myself to pick on you :) ..

Best wishes to you and your ant .. "rabi yfathelhelik".

LAX

 

@ Michmécha : émiiiiiin ya Rabi ! 3aych ezzin <3

@ Banafsaj : loool t'inquiètes, pleurer c'est mon sport favori hihi je plaisante :p

Pour ta remarque au contraire, cette différenciation était nécessaire, question d'organiser els choses, 3andek el 7a9 ma ritech kifech ! En plus les arabes fihom plusieurs pays et origines :p w zid ellila eli 9balha vu que le nombre de visiteuses n'était pas trop élevé, ils n'ont pas fait cette "discrimination" tu vois ? 5alini sekta houma hakéka w moch 5altin, je parlerai de la suite la prochaine fois nchAllah tu verras ;)

@ LAX : loool primo c'était juste un sourire, parce que finalement ce genre de situations est assez comique, mais j'étais très inquiète au même temps, and I felt terrible just like you said ! Je savais que j'étais responsable de ça même si j'ai agi de bonne foi, j'aurais dû chercher plus des escaliers, mais le temps qui pressait et un malin désir de relever le défi ont fait que j'ai opté pour l'escalator ! Cette nuit là je l'ai emmené à un toubib ma pauvre tante mais les comprimés ne lui ont servi à rien ! bref elle n'était pas au bout de ses peines la pauvre, tu verras inchAllah dans les prochains épisodes :)

Merci pour tout anyway :)

 

Enregistrer un commentaire