Mon coeur est au pays des merveilles (ép6)

Ceci est le sixième épisode d'une série qui retrace mon voyage vers la terre sainte pour un mini pèlerinage en mars dernier. Ces épisodes se basent sur les quelques notes que j'ai pu inscrire sur mon carnet durant le voyage. Pour ceux qui viennent de prendre le train en marche voici les liens des épisodes précédents en espérant que vous prendrez goût à m'accompagner sur les traces d'une aventure inoubliable !

Épisodes 1, 2, 3, 4 et 5  


Médina Arabie Saoudite le  22/03/2010

Une journée tranquille entre shopping et mosquée. Je laissais ma tante dans la chambre d'hôtel occupée parfois dès l'aube (à mon plus grand désarroi)  à préparer les légumes pour le repas et je partais avec mon père faire les boutiques et s'acquitter de cette lourde tâche : faire plaisir à tout le monde ! 

Les disputes dans l'ascenseur étaient toujours de rigueur surtout à l'approche de l'appel à la prière. Je laissais parfois ma tante et descendais les 36000 marches à pied, je n'aimais pas trop attendre, j'étais et je suis tout feu, tout flamme, il me fallait de l'action, je ne pouvais pas tenir en place. Je retrouvais ma bonne vieille tante au rez de chaussée et j'usais de toute la patience du monde pour suivre son pas saccadé ! C'était un véritable test de patience pour moi qui ai  l'habitude de presser le pas, d'autant plus que ma tante a toujours été très active durant toute sa vie, malgré la déformation qu'elle a dans les pieds (l'un étant plus long que l'autre). Je n'avais  simplement pas vu le temps filer, ce n'était plus la cinquantenaire  que j'ai connue avant, elle était devenue une vieille femme de soixante-dix ans, fatiguée et usée après tant d'années de dévouement et d'acharnement dans le service de son fils, de sa bru et de ses petits enfants ! Non Fatma n'est plus la même, il faut bien que je l'apprenne ...

Le soir avant de retourner à l'hôtel nous sommes entrées dans une boutique qui vendait toutes sortes d'accessoires, faux bijoux, jouets ... et ma tante était émerveillée par tant de "richesses" et de "beauté". Elle était surexcitée, elle voulait tout examiner de ses propres mains de sorte que j'étais obligée de me tenir au milieu du magasin et de l'attendre pendant que je sentais le regard pesant  de l'un des vendeurs ! Incrédule, je l'ai laissé me montrer quelques bracelets, les essayer sur ma main, c'était son prétexte pour me toucher furtivement ! Au début je ne voulais pas y croire, mais c'était bel et bien le cas, il me dévorait de ses yeux  malicieux, j'avais l'impression qu'il me déshabillait du regard ! Alors impatiente, je lui ai dit : laisse tomber les faux bijoux ce n'est pas pour moi cela m'irrite la peau,  (c'était vrai je ne mentais pas) alors il s'est écrié : bien évidemment ce qu'il te faut toi c'est du diamant, tu le vaux bien et encore plus ! Il a dit cela avec un large sourire plein de ruse, mon Dieu c'est écœurant ! Je pressais ma tante, je la suppliais de sortir, je voulais m'enfuir, elle est sortie enfin à contre cœur ! Mais voilà qu'un deuxième vendeur m'invite à voir une autre marchandise et ma pauvre tante croyant qu'il s'adressait à elle, lui a sauté dessus en s'agrippant à son bras folle de joie pendant que je m'efforçais à étouffer un sourire !

Cette nuit là je n'ai pas pu dormir, je revoyais les yeux du loup braqués sur moi, cette insistance dans le regard, il était jeune, il aimait à voir cette chair blanche tunisienne, cette femme qui ne cachait pas son visage et ses mains comme ses concitoyennes saoudiennes,.. Il m'a vraiment énervée, c'était de l'irrespect et je m'en voulais à mort de l'avoir laissé "faire", quelle dupe j'étais je ne changerais donc jamais ? Ah j'avais la rage, j'étais mille fois plus fâchée contre moi que contre lui ! Et pourtant malgré tout je me dis puisse Dieu le guider vers le droit chemin ... moi je lui ai déjà pardonné !
 



7 commentaires:

Oui, ils sont en transe devant les filles qui dévoilent leur visage, il faut faire attention quand on est une jeune fille là bas, à ne pas se faire kidnapper. Mais bon, tu y es allée pour tout autre chose, comme je t'envie d'avoir été au plus près... j'espère avoir cette chance un jour :) Rabbi yet9abbel :)

 

I couldn't help but smile when I read your article. There is a saying "Boys will always be boys" which means in this context that men will always try to flirt with a beautiful woman no matter where or when. You were in the most sacred city and yet that man was still a slave to his animal instinct!

You should not be mad at yourself though. You did nothing wrong.

LAX

 

@ Mimi : eh oui tout à fait ! D'ailleurs quand je rentrais tard à la chambre d'hôtel mon père n'était pas content du tout lol pourtant la mosquée est à deux pas mais bon le risque existe toujours ! Sinon merci pour ton passage wel 3a9ba lik enti zeda, quant à moi j'aimerais tellement y retourner et faire le vrai pèlerinage, Rabi ykatabhoulna nchAllah :)

@ LAX : eh oui la boutique était à deux pas du prophète sws tu t'imagines ?! Mais heureusement que cet homme faisait presque l'exception, tous les autres commerçants sont très respectueux et puis je ne suis pas si belle que ça :p

 

Je suis surpris de voir que vous vous comportez par moments comme une femme libre (sans aucune connotation péjorative) et parfois comme une oie blanche. Dans mon esprit si on accepte le côté mystique de la religion on doit aussi assumer l'un de ses axiomes qui est la supériorité du mâle. Mais à toute règle son exception!

 

@ Anonyme : tu as beau me "vouvoyer" mais j'ai l'impression qu'on se connait et que tu te "caches", je me trompe peut être et je m'excuse dès maintenant ! Ensuite je crois que tu t'es trompé d'article, ton commentaire aurait eu beaucoup plus de sens dans l'épisode 7 mais pas ici :) Oui mon frère la religion et notamment l'islam il faut l'embrasser tel quel et en entier, ceci est bel et bien mon cas 7amdoullah je suis pas atteinte de schizophrénie comme la majorité des pseudo musulmans de nos jours ! Mais quand tu dis : "la supériorité du mâle" je te réponds que cette phrase nécessite des pages et des pages pour être bien expliquée et explicité car le risque de malentendus est très élevé ici ! Il n'y a pas de supériorité du mâle comme ça dans l'absolu, certains hommes sont supérieurs à certaines femmes et le contraire est vrai, moch tjibli we7ed yochrob w maysallich w wa7da ta9eyya w 3a9la w tghanili ghneyet la supériorité du mâle, d'ailleurs Rabi sob7anou a dit :الرجال قوامون على النساء بما فضل الله بعضهم على بعض وبما أنفقوا من أموالهم

rakkézli 3ala kelmet : "بعضهم"

ensuite héthi 9awémet taklif wa layssa tachrif comme l'a si bien dit wajdi Ghnim, les hommes ne sont pas "supérieurs" aux femmes parce qu'ils sont meilleurs "la far9a bayna 3arabeyyen wa a3jameyyen ella betta9wa", arrijélou 9awwémoun ma3néha responsables de la femme, ils doivent la protéger, prendre soin d'elle, l'inciter à porter le voile, à faire la prière, (au cas où elle ne le fait pas) et bien sur ils doivent pourvoir à ses besoins, lui acheter tout ce qu'elle veut dans la limite du possible et du raisonnable, alors si c'est ça que t'appelles supériorité then be my guest :)

Et au fait tout ceci parce que j'ai trouvé que c'est injuste que les femmes n'aient pas accès pour visiter le prophète comme les hommes ? est-ce trop demander ? ou est-ce que je suis "inférieure" donc je dois la fermer et me taire ? drôle de raisonnement ! Mais l'islam est innocent de vos mauvaises interprétations et dieu merci je connais très bien ma religion, ce que j'ai et ce que je dois !

 

Non nous ne nous connaissons pas car dans mes connaissance je ne vois personne qui aurait fait une Omra avec son père et une vielle tante en Mars dernier. Mais cela ne doit pas nous empêcher de poursuivre notre débat,n'est-ce pas? Quant au vouvoiement je pense que maintenant nous nous connaissons assez pour le laisser tomber.(Je te signale que c'est toi qui a commencé...cela aurait été indélicat de ma part en tant que "mâle inférieur" d'en prendre l'initiative).
Mais revenons à notre discussion. C'est vrai, c'est en lisant le 7e épisode que j'ai ressenti cette injustice faite aux femmes. Mais dans ma tête, le rapprochement avec le comportement de ce vendeur s'est tout de suite fait, comme si tout partait d'un même raisonnement:"face au tombeau du prophète tu n'as pas les mêmes droits que moi, tu n'es qu'une petite chose, je peux faire ce que je veux de toi".
Je n'ai voulu ni t'abaisser, ni te blesser, j'ai voulu simplement poser la question:comment peut-on simultanément se soumettre et se révolter?

 

C'est simple : je me soumets à Dieu, je me révolte face à l'Homme (avec grand H pour dire l'être humain qu'il soit homme ou femme ;)

 

Enregistrer un commentaire